Valorisation de la production Le commerce équitable de produits français a fait un bond de 155 % en 2016

Terre-net Média

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux démarches plus rémunératrices pour les producteurs français, expliquent les organisations de commerce équitable, s’appuyant sur un sondage témoignant de la sensibilité croissante des citoyens aux difficultés des agriculteurs.

La marque des consommateurs Parmi les initiatives de commerce équitable, la marque des consommateurs "C'est qui le patron ?!" a déjà commercialisé 10 millions de litres de lait en quelques mois. (©C'est qui le patron)

À l’occasion de la 17e quinzaine du commerce équitable, organisée du 13 au 28 mai 2017, un sondage Opinion Way pour Max Havelaar France révèle que 68 % des Français sont prêts à payer un produit plus cher s’il garantit des conditions de travail et de rémunération juste pour les producteurs.

Cela vaut d’abord pour le commerce équitable « nord-sud », c’est-à-dire pour des produits tels que le café, le cacao ou la banane, mais de plus en plus aussi pour les filières « nord-nord ». La croissance de la consommation de produits issus du commerce équitable en 2016 a d'ailleurs été exceptionnelle : + 42,8 % par rapport à 2015. Cette progression est portée par un boom de 155 % des filières françaises de commerce équitable et une augmentation de 21 % pour les filières issues des pays en voie de développement. Ainsi, les ventes de produits issus des filières françaises se sont élevées à 275 millions d'euros en 2016.

Selon le même sondage, 77 % des Français aimeraient être assurés que les aliments et les boissons qu’ils consomment ne sont pas produits dans de mauvaises conditions d’exploitation. Et 80 % considèrent que les enjeux du commerce équitable concernent autant les producteurs français que ceux des pays en développement.

« La crise agricole et les coups de projecteurs portés sur la faible rémunération et le faible poids de nombreux agriculteurs dans les filières agro-alimentaires conventionnelles ont touché les Français. Ce contexte a renforcé la prise de conscience des consommateurs du besoin de plus d'équité dans les relations commerciales », expliquent les représentants de la plateforme pour le commerce équitable.

Le succès de la marque « C'est qui le patron ?! », lancée récemment pour assurer un revenu à des producteurs laitiers français en difficulté, a montré que les consommateurs étaient prêts à se laisser convaincre : 10 millions de litres ont été vendus en quelques mois. Le prix a été défini après avoir interrogé les clients pour savoir s'ils acceptaient de payer un peu plus cher pour que le producteur puisse vivre de sa production ou prendre des vacances. Autre initiative, les petits producteurs de tomates de la marque Rougeline dans le sud-ouest de la France affichent leur photo en noir et blanc et leur nom sur la barquette pour renforcer la proximité avec le consommateur.

Les ventes issues du commerce équitable affichent une croissance exponentielle

Evolution des ventes issues du commerce équitable entre 2004 et 2016.Évolution des ventes issues du commerce équitable entre 2004 et 2016 (en millions d'euros). (©Plateforme du commerce équitable)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous