Disparition Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, est décédé

Terre-net Média

Le président de la FNSEA Xavier Beulin est mort ce dimanche 19 février à l'âge de 58 ans. Il a succombé à une crise cardiaque. Depuis l'annonce par la FNSEA de cette disparition brutale, les hommages et réactions se multiplient dans toutes les sphères économiques, politiques et syndicales.

Xavier Beulin Xavier Beulin lors de ses vœux à la presse début janvier 2017. (©Terre-net Média)

L a FNSEA vient d'annoncer dans un tweet la mort de son président Xavier Beulin. Il est décédé dans la nuit de samedi à dimanche d'une crise cardiaque.

« Âgé de 58 ans, il a donné tout ce qu'il avait pour les idées d'un syndicalisme ouvert et indépendant », a écrit la FNSEA dans un communiqué. « Engagé depuis l'âge de 17 ans pour l'agriculture, Xavier Beulin a donné au syndicalisme et aux filières agricoles des lettres de noblesse et un élan incomparable », poursuit le syndicat, qui exprime sa « tristesse ».

Le groupe Avril (marques Lesieur, Puget, Matines) qu'il dirigeait a également annoncé son décès dans un communiqué de presse, en adressant « ses pensées à son épouse Laurence et à ses enfants ». Le groupe a salué « son énergie, son charisme et sa vision, qui ont permis l'émergence de ce qui est aujourd'hui un champion français ». Xavier Beulin a « œuvré sans relâche au développement de l'agriculture française, toujours dans l'intérêt général, comme en témoigne son parcours syndical, qui l'a mené jusqu'à la présidence de la FNSEA », a encore souligné le groupe Avril.

Xavier Beulin était devenu président du syndicat majoritaire en 2010. Le 25 janvier dernier, il avait annoncé sa candidature à 3e mandat à la tête de la FNSEA .

Dans un communiqué de presse, le Président de la République indique que « c’est avec consternation et stupeur qu'il a appris le décès de Xavier Beulin ». Il salue « un agriculteur passionné, attaché aux valeurs du syndicalisme paysan. C’était aussi un chef d’entreprise particulièrement dynamique qui avait su construire, avec le groupe Avril, un champion français dont il était extrêmement fier des performances en matière d’emplois et d’exportations. » « C’est toute l’agriculture française qui est endeuillée par cette soudaine disparition. C’est aussi une perte majeure pour la France. » 

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, a aussi réagi à cette disparition dans un tweet : 

Depuis l'annonce de cette disparition brutale du leader de la FNSEA, les réactions des politiques affluent : Réactions politiques suite à la disparition du président de la FNSEA

Dans la sphère syndicale aussi, l'émotion reste forte, malgré les divergences sur les idées. Les représentants du  Modef, de la Confédération paysanne et de la Coordination rurale ont réagi en adressant leurs condoléances et en saluant la pugnacité et la personnalité syndicale.

Les représentants de la CFDT et de la CFTC ont eux aussi rendu hommage au leader syndical.

Avec AFP
© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous