[Sondage] Présidentielle 2017 Vers un triomphe de François Fillon ?

Terre-net Média

Plus le scrutin approche, plus François Fillon confirme sa place de candidat préféré du monde paysan. Selon le baromètre agricole Terre-net BVA, 41,5 % des agriculteurs ont l'intention de voter pour lui au premier tour de l'élection présidentielle 2017. Le candidat des Républicains devance très largement Marine Le Pen (20 %) et Emmanuel Macron (14,5 %). Comme en 2012, les intentions de vote des agriculteurs pour la candidate frontiste s'effritent au fil du temps pour revenir vers le candidat de la droite traditionnelle. Une tendance annonciatrice du vote des Français ? Décryptage...

Liens directs pour voir les résultats du sondage (infographies) sans lire l'article : 
Les 5 candidats préférés des agriculteurs 
Résultats complets du sondage sur le vote des agriculteurs à la présidentielle 2017 
Synthèses de tous les sondages réalisés auprès de l'ensemble des Français pour la présidentielle 2017 

François Fillon, candidat à l'élection présidentielle française de 2017François Fillon serait élu président de la République... des agriculteurs ! 41,5 % au premier tour et 72 % au second tour face à Marine Le Pen. (© Fillon 2017)

Traditionnellement et culturellement, les agriculteurs votent à droite. L'élection présidentielle 2017 ne déroge pas à la règle : selon le baromètre agricole Terre-net BVA (1), deux tiers d'entre eux (66,5 %) ont l'intention de voter pour un candidat de droite, 20 % pour le centre et 13 % pour la gauche. Ces chiffres sont assez proches de ceux de l'élection présidentielle de 2012 : 65,5 % pour la droite au 1er tour selon une enquête Ifop menée auprès de 1 500 agriculteurs (2) et supérieurs aux 54 % estimés par le Cevipof en 2007 (3)

Un triomphe paysan pour Fillon

Dans la suite logique de sa victoire à la primaire de droite, loin de pâtir des affaires et des crises agricoles sous son gouvernement, François Fillon (Les Républicains) remporte un véritable triomphe d'intention de vote du monde paysan, à 41,5 %. Un score « nettement supérieur » aux 19 % observés auprès de l’ensemble des Français (4), analyse le service opinion de BVA : « Le candidat des Républicains séduit fortement les agriculteurs et obtient des intentions de vote très proches du résultat obtenu par Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle 2012 à 44 % (2). Auprès des agriculteurs, François Fillon remporterait nettement le duel du second tour face à Marine Le Pen en rassemblant 72 % des intentions de vote.  »

Comme pour le grand public, son score serait nettement plus élevé chez les exploitants agricoles de plus de 50 ans et plus faible auprès des moins de 35 ans. Il frôlerait les 60 % chez les céréaliers alors qu'il passerait sous la barre des 30 % chez les éleveurs. Autre tendance : il obtiendrait plus de 50 % des suffrages chez ceux qui ont plus de 150 hectares et moins de 40 % chez les autres. 

Les 5 candidats préférés des agriculteurs pour l'élection présidentielle de 2017 en FranceCinq candidats à l'élection présidentielle française de 2017 dépassent la barre des 5 % d'intentions de vote des agriculteurs, selon le baromètre agricole Terre-net BVA (1). (©Terre-net Média) 

Le Pen peine à concrétiser

Et Marine Le Pen (Front national) ? Plusieurs sondages l'annonçaient à plus de 30 % chez les agriculteurs (35 % selon le Cevipof il y a deux mois, cf. aussi  Présidentielle 2017 : 36 % des agriculteurs prêts à voter pour Marine Le Pen). Certes. Mais comme en 2012, les intentions envers la candidate frontiste s'effritent à l'approche du scrutin. Elle était alors passée de 30 % en mars 2011 à 27 % en septembre 2011 puis 21 % en janvier 2012 pour finir à 19,5 % lors de l'élection (cf. Présidentielle 2012 : Hollande ne passerait pas le premier tour ! et Ifop votes paysans). Pour 2017, elle serait donc autour de 20 %. Elle obtiendrait même moins de 17 % chez les paysans âgés de 50 ans et plus. Mais près de 30 % chez les jeunes agriculteurs de moins de 35 ans, talonnant François Fillon.

C'est comme si les paysans exprimaient leur fort mécontentement par un pic d'intentions de vote protestataire, une sorte de menace bénéficiant au Front national, mais revenaient à leur traditionnel candidat de droite à l'approche du vote. Comme si ils se disaient "En fait non, quand même pas !". À une dizaine de jours du scrutin, malgré la déception des agriculteurs envers les politiques du gouvernement Fillon (sous Nicolas Sarkozy) et les affaires de l'ancien Premier ministre, Marine Le Pen peine toujours à concrétiser auprès d'un électorat de plus en plus captif mais traditionnellement peu enclin à voter pour le Front national. À 20 % d'intentions de vote, elle affiche le même niveau qu'en 2012. C'est tout de même plus du double du score de son père, Jean-Marie Le Pen, lors des élections présidentielles de 1988 et 1995 (entre 7 et 10 % auprès des agriculteurs selon les différentes études) ou 2007 (10 % selon une étude Cevipof). 

Ceci rejoint les observations menées par Eddy Fougier et Jérôme Fourquet (Le Front national en campagnes ; les agriculteurs et le vote FN, Fondapol, octobre 1996) : lors de l'élection présidentielle de 2012 et des élections régionales de 2015, « c’est dans les communes rurales comptant le plus d’agriculteurs que le parti de Marine Le Pen a réalisé ses moins bons scores. L’électorat agricole, bien que lui aussi travaillé par la tentation frontiste et alors que de nombreuses filières (lait, porc, etc.) étaient entrées en crise profonde, a donc davantage résisté que les autres segments de la population rurale. » 

Au second tour, Marine Le Pen perdrait face à François Fillon (28 % contre 72 % pour le candidat LR) comme face à Emmanuel Macron (44 % contre 56 % pour le leader d'En marche).

Vote des agriculteurs en cas de second tour Le Pen - Fillon à l'élection présidentielle 2017 en FranceIntentions de vote des agriculteurs en cas de second tour Le Pen - Fillon à l'élection présidentielle 2017 en France, selon le baromètre agricole Terre-net BVA (1). (© Terre-net Média) 

Vote des agriculteurs en cas de second tour Le Pen - Macron à l'élection présidentielle 2017 en FranceIntentions de vote des agriculteurs en cas de second tour Le Pen - Macron à l'élection présidentielle 2017 en France, selon le baromètre agricole Terre-net BVA (1). (© Terre-net Média) 

Lassalle "grignote" Macron au centre

Lui aussi à droite, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) affiche 5 % d'intentions de vote des agriculteurs au premier tour de l'élection présidentielle française de 2017, légèrement au-dessus du score estimé par les sondages auprès de l'ensemble des Français.

Au centre, Emmanuel Macron (En marche !) souffre sans doute de son image de gauche auprès du monde agricole, avec 14,5 % d'intentions de vote contre plus de 20 % auprès de l'ensemble des Français. Ses meilleurs scores agricoles viendraient des arboriculteurs, maraîchers et viticulteurs.

Il perd certainement des voix au bénéfice de Jean Lassalle (Résistons !) : son image de "berger" proche du monde agricole et des préoccupations des zones rurales lui permet d'afficher 5,5 % d'intentions de vote des agriculteurs (contre 1 % auprès de l'ensemble des Français). Il dépasserait même les 8 % chez les éleveurs et les polyculteurs-éleveurs. 

Intentions de vote des agriculteurs pour l'élection présidentielle 2017 en FranceRésultats complets du baromètre agricole Terre-net BVA sur les intentions de vote des agriculteurs pour l'élection présidentielle 2017 en France. Échantillon de 889 agriculteurs inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de 938 agriculteurs professionnels connectés à Internet et âgés de 18 ans et plus, parmi 1 049 agriculteurs interrogés du 31 mars au 10 avril 2017 (1). La comparaison avec le vote des Français (chiffre à droite du drapeau français) est réalisée à partir du sondage BVA-Salesforce pour la presse régionale et Orange publié le 8 avril 2017 (4). (©Terre-net Média)

La gauche loin derrière

À gauche, loin derrière les autres candidats, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) devance Benoît Hamon (Parti socialiste) comme chez l'ensemble des Français. Mais l'écart serait moindre. « Avec seulement 5 % d’intentions de vote, Benoît Hamon réaliserait un score nettement inférieur aux 13,5 % de François Hollande en 2012 (2) » commente le service opinion de BVA. « Enfin, Jean-Luc Mélenchon, nettement moins soutenu que dans l’ensemble de la population française, 7 % auprès des agriculteurs contre 19% auprès des Français (4), obtient des intentions de votes similaires au score réalisé en 2012. » Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste) avec 1 % et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) à moins de 0,5 % ferment la marche des candidats de gauche.

François Asselineau (Union populaire républicaine) et Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) obtiennent des scores inférieurs à 0,5 %.

Tendances générales des sondages

Et les sondages sur l'ensemble de la population ? Quelques exemples d'erreurs récentes ont jeté la suspicion sur les sondages. Voire la défiance. Ils n'avaient pas prévu la large victoire de François Fillon à la primaire de droite en France, l'élection de Donald Trump aux États-Unis et le choix du Brexit au Royaume-Uni. Mais les tendances indiquées par les sondages sur les élections présidentielles françaises ont généralement été les bonnes depuis 1965. À l'exception de la surprise de 2002 (Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen au second tour quand les instituts prévoyaient Jacques Chirac et Lionel Jospin), les deux candidats qualifiés pour le 2nd tour ont toujours été ceux annoncés par les sondages. 

Qu'en sera-t-il en 2017 ? Réponse le 23 avril au soir. D'ici là, voici les tendances générales de tous les sondages, à travers deux synthèses graphiques.

Plusieurs médias grand public proposent des compilateurs agrégeant les résultats de toutes les enquêtes et indiquant des tendances. Voici par exemple celui proposé par Le Huffington Post, développé par nos confrères américains du HuffPost Pollster. 

Sous une autre forme, une synthèse des sondages est disponible sur Wikipedia. Les courbes des candidats y sont modélisées via régression locale et entourées d'un intervalle de confiance à 95 % (représenté par une surface colorée transparente).

Evolution des intentions de vote à l'élection présidentielle 2017

Et si vous êtes fans de sondages, vous pouvez tous les retrouver sur la page Wikipedia "Liste de sondages sur l'élection présidentielle française de 2017"

Pour aller plus loin :
• Tous les articles sur la présidentielle française 2017 et l'agriculture 
Présidentielle : les candidats invités à « ouvrir les champs du possible » pour l’agriculture (30/03/2017) 
• Eddy Fougier, politologue : « Les candidats sous-estiment l’électorat agricole » (27/03/2017)

 

NB : la journée et la soirée électorale seront à suivre en direct sur Terre-net dimanche 23 avril. Participation à midi et 17h, résultats dès 20h, vos avis en tant qu'agriculteurs, les réponses à vos questions : Terre-net vous propose de suivre et de réagir en direct à la journée et la soirée électorale du premier tour de l'élection présidentielle 2017. Puis d'accéder aux résultats dans chaque commune et département.

 

(1) Baromètre agricole Terre-net BVA d'avril 2017. Enquête réalisée par internet du 31 mars au 10 avril 2017. Échantillon de 889 agriculteurs inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de 938 agriculteurs professionnels connectés à Internet et âgés de 18 ans et plus, parmi 1 049 agriculteurs interrogés. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquées aux variables suivantes : régions, et orientation principale de l’exploitation (grandes cultures / polyculture-élevages / autres : viticulture-arboriculture-maraîchage) - Source RGA 2010. Les intentions de vote reposent sur la base des agriculteurs inscrits sur les listes électorales, certains d’aller voter, ayant exprimé une intention de vote et sûrs de leur choix. Les résultats d’intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l’état du rapport de forces à 10 jours du 1er tour du scrutin, pour les 1er et 2nd tours. Un redressement politique a été opéré à partir de la restitution du vote au 1er tour de la présidentielle de 2012. La notice de cette enquête est consultable à la commission des sondages qui la rend publique sur son service de communication en ligne. (2) Données issues d’une enquête Ifop menée auprès d’un échantillon représentatif de 1500 agriculteurs (2012) , cf. http://www.ifop.com/media/pressdocument/684-1-document_file.pdf?xtor=AL-32280680 (3) Le panel électoral français 2007, Cevipof - Ministère de l’intérieur, cf. http://www.cevipof.com/PEF/2007/V1/R15995_V1P2_Detail.pdf (4) Sondage BVA-Salesforce pour la Presse régionale et Orange publié le 8 avril 2017.
© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous