Paroles de lecteurs Primaire de la droite et du centre : les candidats en prennent pour leur grade

Terre-net Média

« Qui peut encore les croire ? » « Pourquoi n'ont-ils pas mis en place toutes ces bonnes idées quand ils étaient au gouvernement ? » « Des promesses toujours des promesses. » Les lecteurs de Terre-net semblent désabusés face aux propositions des sept candidats à la primaire de la droite et du centre. De toute façon, « ils ne connaissent rien à l'agriculture ». Pire, « ils n'ont rien à faire de ce secteur ». Certains commentaires vont même jusqu'à rendre ces politiques responsables de la situation agricole actuelle. Mais attention, « quand on se fiche des petites gens, ils en arrivent à voter n'importe quoi ! »

Extraits des commentaires des lecteurs sur les articles de la série à retrouver sur : Primaire de la droite et du centre - Quel candidat a le meilleur programme pour les agriculteurs ?  

Tous les candidats à la primaire de la droite et du centreLes sept candidats à la primaire de la droite et du centre. (©Terre-net Média) 

(©TerreNicolas Sarkozy-net Média) 
Nicolas Sarkozy


Romain :
« La bonne blague ! »

Cyrille via Twitter : « Non merci, #DejaVu ! Les girouettes, je les préfère sur les stations météo ! »

Blue2 : « Bla bla bla... À part les poissons rouges, qui ose encore le croire ? »

Ha ha ha ! :
 « Qui peut encore croire Sarkozy !!! C'est sans doute le pire de tous les candidats. J'ose espérer que les Français ne sont pas assez bêtes pour se faire avoir une 2e fois ! »

Régis :
« Il l'avait bien prouvé son attachement à notre secteur au Salon de l'agriculture avec sa célèbre formule !!! »

BG :
« Il ne manque pas de culot de se vanter de vouloir sauver la ruralité, alors qu'il a largement contribué à la tuer à petit feu. »

Titi :
« Baisse des charges, t'as rien compris, nous on veut des prix ! »

Mouchy :
« Si ce sont de si bonnes idées, pourquoi ne les a-t-il pas mises en place quand il était au pouvoir ? Cette homme est un charlot qui ne connaît rien à l'agriculture. Je ne crois à aucune de ses promesses ! »

Michel via Facebook :
« Il propose de renforcer ce qui nous a mis dans la m... Sous son quinquennat, le petit éleveur que je suis a vraiment pris cher ! »

Éleveur61 :
« M. Sarkozy, qui a mis en place la LME en 2008 afin de renforcer la puissance des GMS ? Et ensuite la LMA pour donner le pouvoir aux industriels ? Vous avez transformé les producteurs en esclaves. »

123 :
« Qui peut encore le croire, ce roi des menteurs et des bonimenteurs ? Le temps qu'il a été au pouvoir, il a réussi, avec Le Maire et Fillon, à être le pire des présidents. Sous ses "ordres", les contraintes se sont multipliées et surtout, il a supprimé les quotas. Mis en examen, il ose encore se présenter à une élection, quelle indécence ! Sa place est dans la rubrique "faits divers" au milieu des malfrats ! Il a vraiment changé, il est pire qu'avant ! »

Moi-même :
« Vos commentaires, pleins de bon sens, montrent que vous avez une saine mémoire. Pourquoi le croire aujourd'hui alors qu'il n'a rien fait hier ? Nous prendrait-il pour des naïfs ? Je pense qu'il nous a autant condamnés que Hollande. Que nous reste-t-il comme autre choix ? Tsipras, qui a dit "Je ferai ceci" et fait l'inverse, Holllande, qui ne cessait de répéter "Moi président..." Merkel devrait devenir française, je voterais pour elle et le non-déficit, la baisse des impôts et la bonne gestion publique. Tout le contraire des politicars français qui créent sans cesse des taxes et impôts pour nous prendre le peu qui nous reste. »

Bruno Le Maire (©Terre-net Média) Bruno Le Maire

Chrislait : « Encore un qui nous joue de la flûte... »

Mimi :
« Il n'a pas fait grand-chose pour l'agriculture quand il était au ministère. Il ne peut pas faire grand-chose pour la France ! »

Maxens :
« Rien sur les Safer, les CDOA, le marché foncier... Ça démarre mal pour la liberté d'entreprendre ! Il faut éviter de se mouiller sur les sujets qui fâchent. Et rien pour garantir des prix de vente dignes pour chacune de nos productions... »

Lolessque :
« La fonctionnarisation de l'agriculture avec la Pac et les assurances pour nous empêcher de gagner de l'argent ! Réguler les marchés, mais vers le bas pour nous lier encore plus aux banques ! M. Le Maire, vous n'avez rien appris de votre passage au ministère ! »

Michel36 :
« Après nous avoir vendus à l'industrie laitière, pieds et poings liés, en nous faisant contractualiser avant d'agréer les organisations de producteurs, il aurait maintenant des idées pour nous sauver. C'est affligeant. »

123 :
« Sous les ordres de Sarko, il a été le plus mauvais ministre de l'agriculture. Le fossoyeur de l'agriculture française avec, comme summum, la suppression des quotas laitiers. Son indécence va jusqu'à proposer des mesures pour sauver notre secteur. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait quand il était en place ? »

Éleveur61 :
 « Votre méconnaissance ou incompétence dans la gestion de la crise agricole ne vous favorise pas. Continuer à écrire, vous semblez meilleur écrivain que ministre ou futur président ! » 

Louis :
« Monsieur Bruno Le Maire,  vous avez la mémoire très courte ou la maladie d'Alzheimer. Qui a mis l'agriculture française dans cet état, en supprimant les quotas, en acceptant plus de contraintes européennes, etc. C'est vous ! Et aujourd'hui, vous voulez faire croire aux agriculteurs que vous êtes le bon samaritain. Bien que beaucoup soient de droite, je ne pense pas que ça va marcher. » 

François Fillon (©Fillon2017) François Fillon


Jean-Luc :
« Et bla bla bla ! Et bla bla bla ! »

Steph72 :
« Fillon et sa liberté d'entreprendre... En fait, il veut qu'on produise plus pour moins cher. Ce n'est pas grave si le soi-disant entrepreneur ne gagne rien, il n'a qu'à prendre une assurance revenu. »

Memoristic  via Twitter : 
« Donc il veut supprimer les normes non européennes, mais en rajouter de nouvelles pour pouvoir "étiquetter français". » 

JPM via Facebook :
« Des promesses comme avant chaque élection ! Surtout que Fillon, comme les autres candidats, ne connaît rien à l'agriculture. Par contre, tous sont calés en business politique, le fief des spéculateurs qui travaillent avec les gros bonnets de l'agroalimentaire qui, eux, bouffent nos marges ! »

Michel via Facebook :
« C’est à cause de ce genre de programme qu'on en est là aujourd'hui. Il serait temps de le comprendre et d'arrêter de produire toujours plus pour moins cher. Ce programme, c'est la fin des petites structures qui, bien souvent, s'en sortent mieux que les grosses. »

Louis :
« Alors monsieur Fillon, vous avez mis dans la m... les agriculteurs quand vous étiez Premier ministre et aujourd'hui, avec votre baguette magique, vous savez ce qu'il faut faire ? En réalité, vous vous moquez bien de cette profession. Ce qui vous intéresse, ce sont leurs bulletins de vote. Mais j’espère que les paysans de France ne laisseront pas berner ! »

Alain Juppé (©Alain Juppé) Alain Juppé


Steph72 : « Oui, c'est pas mal pour un énarque, qui n'a jamais été à son compte, de nous donner des leçons sur la compétitivité, la volonté d'entreprendre. Il ne sait pas ce que c'est de prendre des risques contrairement aux agriculteurs, artisans, chefs d'entreprise... »

Sceadupas :
« "Nous accompagner à entreprendre" : tu te fous de nous, aide-nous déjà à vivre de notre métier avec des prix décents. Moi, j'ai entrepris et ça m'a mené à la faillite. »

Tlecomte :
« Pourquoi ces grands cerveaux n'ont-ils jamais créé leur propre entreprise pour y appliquer leurs grandes idées d'énarques ? C'est plus facile de nous dire ce qu'il faut faire que de se lancer dans le privé. La fonction publique est sans risque et paie plus. »

Phil47 :
« En voila un qui s'y croit déjà ! Vu son âge, il est persuadé que c'est son tour. Mais un condamné, même s'il a purgé sa peine, n'a pas sa place à la tête de l'État. Les conditions doivent être les mêmes que pour les fonctionnaires, pas de casier ! »

Jean-François Copé (©Terre-net Média) Jean-François Copé


BG :
« "Créer une agence nationale pour le renouveau de l'agriculture"... Il ferait mieux de créer une agence nationale pour le renouveau de la politique ! Qu'ils s'étripent tous pour qu'on n'en parle plus ! »

Pinouche :
« Des promesses, toujours des promesses ! Il faut remettre les élections tous les sept ans. On en a marre des campagnes électorales ! Le président gouverne deux ans et pendant trois ans, les hommes politiques préparent tous leur future élection. Et pendant ce temps là, on n'avance pas ! »

Pifetpaf :
« Rester dans la Pac, garder le Ceta, signer le TTIP... un superbe programme pour la ruine de l'agriculture ! Au suivant !!! »

Nathalie Kosciusko-Morizet (©NKM2017)Nathalie Kosciusko-Morizet


Near01775@terrenet : « 150 ha !? Sur quoi se base-t-elle ? Car entre 150 ha pour une exploitation de polyculture et 150 ha pour un élevage laitier par exemple, les besoins ne sont pas les mêmes. » 

Mimi 77 :
« NKM se targue d'un diplôme agricole et d'avoir fait un service militaire ! C'est un peu mince pour justifier d'une connaissance de l'agriculture. Elle veut limiter les carcans et commence par en ajouter un avec son plafonnement des aides à 150 ha. Sait-elle que l'hectare de terre caillouteuse ne laisse pas la même marge que l'hectare de bon limon. Elle a peut être fait des études "agricoles" mais sans doute n'a-t-elle suivi que les cours sur l'écologie et les circuits courts. »

Tlecomte :
« Outre son diplôme d'ingénieur agricole (au passage, on ne savait pas qu'elle avait ce type de diplôme), quel autre diplôme a-t-elle encore ? Car NKM est un grand cerveau... »

Maxens :
« Pourquoi plafonner à 150 ha les aides Pac, qui sont là depuis 1992 pour compenser la diminution artificielle des prix de vente ? Que l'on ait 150 ou 300 ha, la baisse du prix de vente est la même du 1er au dernier hectare. Il n'y a aucune raison de plafonner les primes. Celles-ci n'ont pas vocation à faire du social... Sinon, pourquoi ne pas dire que 150 ha de pomme de terre ou de betterave et 150 ha de blé ou de verger, ce n'est pas pareil... Et on n'en sort plus, ça devient ingérable. »

Pipo :
« Ce n'est pas parce qu'elle est ingénieure qu'elle connaît l'agriculture ! NKM s'imagine qu'on peut faire pousser une tomate bio à pas cher. Elle doit penser que la main-d’œuvre est gratuite ! Bref, elle n'y connaît absolument rien et surtout ne s'y intéresse pas le moins du monde. » 

BG :
« Il n'y a pas que les circuits qui risquent d'être courts... Elle se fout bien de nos campagnes mais elle a au moins le mérite de ne pas faire semblant de s'y intéresser. Son programme agricole, plus que "primaire", nous le démontre bien. Malheureusement, ne pas avoir d'avis sur un sujet aussi important que l'agriculture dénote d'une légèreté d'esprit qui n'a rien à faire dans plus hautes sphères de l'État. La France n'est pas faite que de bobos. Dommage pour elle, et heureusement pour nous ! »

Jean-Frédéric Poisson (©Terre-net Média) 
Jean-Frédéric Poisson




Balel :
« Une Pac moins verte et bientôt la fin des Poissons !!! Ha ha ha ... Démagogie, quand tu nous tient... »

BG : « Même s'il a une infime chance d'arriver au pouvoir, il fera comme tous les autres d'ici ou d'ailleurs (je pense à Trump qui est déjà en train de retourner sa veste ), et oubliera bien vite ses promesses et sa compassion. C'est être naïf que de croire qu'un candidat plus qu'un autre pourra nous sauver en 2017 ! »

Quelques commentaires en faveur certains candidats malgré tout

321 : « Bruno Le Maire n'est sans doute pas parfait mais a été un bon ministre. Et pour info, la fin des quotas, ce n'est pas lui. »

Andy : « François Fillon est le seul parmi les candidats de la primaire qui propose une vraie politique de redressement. Les Français ne se trompent pas en lui accordant de plus en plus de confiance. Il est aussi le seul dans le trio de tête à connaitre le monde agricole et à savoir le défendre. Certes, tout n'a pas été fait lorsqu'il était à Matignon mais il n'était pas président. En 2017, il propose une vraie politique de changement et je pense qu'il est l'un des seuls à pouvoir tenir ses promesses. »

Steph72 : « Je préfère et de loin le programme agricole de Fillon, beaucoup plus réaliste que celui de Sarko et surtout de Juppé, le pire. On sent qu'ils ont repris les propositions des Chambres d'agriculture et de Beulin. »

BG : « Jean-Frédéric Poisson a au moins l'air de prendre nos problèmes au sérieux et d'avoir bien consulté les agriculteurs de sa région... »

Avis : « Pas une mauvaise idée de plafonner les aides à 150 ha comme le suggère NKM, si on veut réellement conserver une agriculture à taille humaine. Cela contre-balancera le gain de compétitivité que peuvent avoir les grosses structures. De plus, ce sont les citoyens qui financent ces aides, et je pense qu'ils sont une majorité à soutenir un modèle agricole à taille humaine plutôt que des exploitations géantes. »

Isa : « En fouillant un peu vous auriez su que NKM est ingénieure agronome de formation, et sans doute la seule politique à s'intéresser également à l'écologie et à ne pas l'opposer à l'économie... Voyez ses déplacements et sa vision. Perso, je préfère voir des politiques sur le terrain que d'avoir un énorme bouquin de propositions, écrit dans un bureau.. Si vous la rencontrez, demandez-lui son avis. Vous verrez, elle en a bien un ! »

Alors, quel candidat a le meilleur programme pour les agriculteurs ?

Rémi, Benjamin et les autres, d'une même voix : « Aucun ! »

Thierry via Facebook : « Aucun ne parle de prix justes et rémunérateurs pour les producteurs ! »

Isabelle : « Le problème ne se pose pas, il n'y a plus d'agriculture française !!! »

Et de conclure

BG : « Nous sommes devenus sourds à leurs propositions. La politique n'est plus qu'une illusion, mais les hommes politiques sont toujours là, en plein milieu de leur bal costumé, à chercher désespérément des partenaires pour danser avec eux. C'est pathétique ! »

La maison brûle : « Les hommes politiques sont dépassés et ne savent plus quoi faire. La complexité des choses n'est que le résultat de leur politique, d'une politique dominée par l'économie qui conditionne tout. Ils sentent bien pourtant que quelque chose cloche, que cela ne peut pas durer. Jacques Chirac disait il y a 14 ans déjà : " La maison brûle et nous regardons ailleurs." Mais le pire, c'est qu'ils sont dans le déni. Ils continuent de laisser la maison brûler et de regarder ailleurs ! Ils ne peuvent pas avoir une vision sur le long terme tant que leur horizon politique ne dépassera pas celui du quinquennat et de l'obsession de leur réélection. »

Moi-même :  « L'élection présidentielle de 2017 n'apportera rien de bon pour l'agriculture, car cette dernière n'a plus aucun poids dans notre société. C'est pourquoi nous sommes nombreux à abandonner et à aller chercher du travail ailleurs. »

BG : « Quand on se fiche des petites gens, ils en arrivent à voter n'importe quoi ! Nous en avons encore l'amère démonstration avec ce qui se passe aux États-Unis... Combien de temps encore nos politiciens vont-ils garder leurs œillères ? »

Extraits des commentaires des lecteurs sur les articles de la série à retrouver sur : Primaire de la droite et du centre - Quel candidat a le meilleur programme pour les agriculteurs ?  

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous