Accueil  Variétés testées en 2010
Maïs grain - Essais du Bassin parisien et du Centre

Régis Doucet et Bertrand Carpentier, ingénieurs régionaux d'Arvalis-Institut du végétal, commentent les résultats des essais 2009 de variétés de maïs grain pour la zone Centre et bassin parisien.


Dans le Bassin parisien, les rendements baissent
mais restent au bon niveau de 111,6 q/ha.
(© Terre-net Média)

Variétés de maïs grain précoces – (série 11)
Dans le Bassin parisien, les niveaux de rendement sont inférieurs à ceux des années précédentes mais demeurent élevés à 111,6 q/ha avec un taux d’humidité moyen de 27,4 %. Dans le Nord et Centre-Est, les rendements sont du même ordre, également un peu en retrait par rapport aux deux années antérieures.

Parmi les variétés de référence Amelior confirme sa régularité : privilégier des récoltes précoces compte tenu de son comportement en fin de cycle. Anjou 277 reste intéressant sur le créneau mixte. Konfians et plus encore DKC 3420 subissent désormais fortement le progrès génétique.

Pour les variétés expérimentées en 2e ou 3e année, les précoces Koherens et Mercurio confirment leurs bonnes performances pour des formats assez compacts. En milieu de groupe Marcello confirme son statut de référence comme variété mixte, Crispi se maintien. En fin de groupe Ambrosius est bien placé sur le créneau mixte grain fourrage.

De nombreuses nouveautés sur ce segment

Parmi les nombreuses nouveautés, Klamas, Koutelas et dans une moindre mesure Triomph semblent intéressantes sur le créneau grain précoce. En fin de groupe, Kompromis est à suivre sur le créneau mixte grain fourrage. Plus près de la moyenne et dans l’ordre de précocité on pourra revoir, DKC 3398 sur un créneau mixte précoce, MAS 21D et MAS 26K. On devra confirmer les performances de ces variétés dans d’autres conditions et affiner les connaissances sur leur comportement (verse, helminthosporiose dans l’Est, sensibilités fusarioses sur épi…).
Pour les segments grain irrigué (Beauce, Gâtinais…), où on recherche des formats compacts et productifs, peu de variétés de cette série tirent leur épingle du jeu depuis quelques années.


Les résultats d'essais
Centre et Bassin parisien (séries 11 et 12)
Centre (série 13)


KLAMAS (variété inscrite en France en 2009, commercialisée par Kws maïs France) : hybride trois voies, à grain corné, corné denté. Bon niveau de rendement dans les deux regroupements, avantage économique apporté par une grande précocité à maturité, parmi les plus précoces à floraison.
KOUTELAS (2009, Kws maïs France) : hybride trois voies, à grain corné denté. Niveau de rendement dans la moyenne dans l’Est, mieux placé dans le Bassin parisien, précoce à floraison et parmi les plus secs à la récolte d’où un score économique honorable (Bassin parisien surtout). Gabarit moyen, profil grain avant tout. Pas trop de tiges creuses, sensibilités verse, helminthosporiose et fusarioses épi à confirmer.
TRIOMPH (2009, Semences de France) : hybride trois voies, à grain corné, corné denté. Bon niveau de rendement dans les deux regroupements probablement en lien avec sa précocité à floraison. Tiges creuses dans la moyenne, sensibilités verse, helminthosporiose et fusarioses épi à confirmer.
KOMPROMIS (2009, Kws maïs France) : hybride trois voies à grain corné légèrement denté. Floraison assez précoce mais humidité récolte élevée liée à une dessiccation lente. Productivité très élevée dans les deux regroupements, mais rendement économique équivalent à des variétés plus précoces. Grand gabarit permettant une utilisation mixte. Niveau de tiges creuses élevé, tenue à la verse à confirmer ainsi que la sensibilité à l’helminthosporiose.
DKC 3398 (2009, Semences Dekalb/Monsanto) : hybride simple corné denté également inscrit en fourrage. Rendement au niveau de la moyenne dans les deux regroupements avec une humidité récolte de début de groupe malgré une floraison de milieu de groupe. Beaucoup de tiges creuses, sensibilité verse, helminthos¬poriose et fusarioses épis à confirmer.
MAS 21D (2008, Maïsadour Semences) : hybride simple corné, corné denté. Rendement sur la moyenne dans l’Est, un peu au dessus dans le Bassin parisien. Floraison assez tardive et humidité récolte de milieu de groupe, peu de tiges creuses. Gabarit assez grand. Sensibilités verse, helminthosporiose et fusarioses à évaluer.
MAS 26K (2009, Maïsadour Semences) : hybride trois voies corné, corné denté. Rendement supérieur à la moyenne dans l’Est, parmi les meilleurs dans le Bassin parisien. La tardivité à la récolte affecte le rendement économique dans l’Est. Grand gabarit, floraison assez tardive, peu de tiges creuses. Sensibilité à la verse et à l’helminthosporiose à évaluer.


Variétés de maïs grain demi précoces C1 – (série 12)
Les niveaux de rendements du regroupement « Centre et Bassin Parisien », qui concerne les essais réalisés en région Centre et dans la Nièvre, sont très bons, voisins de 2008. Compte-tenu d’implantations précoces, les humidités du grain à la récolte sont de 25 % en moyenne.

Parmi les variétés de référence, DK 315 demeure central pour ses performances en années difficiles et sa rusticité. DKC 4250 pour ses potentialités et sa finition rapide et PR38H20 pour les secteurs Sud Loire, où l’on peut garantir une récolte précoce, sont encore biens placés. Malgré le tassement de 2009, Friedrixx conserve un classement honorable en début de groupe. Privilégier des récoltes précoces. Peu de nouveautés rivalisent vraiment avec les références, on pourra revoir DKC 3890 pour sa précocité et son gabarit compact.

DKC 3890 (2009, Semences Dekalb / Monsanto) : Hybride simple corné denté, denté. Assez précoce à floraison et situé en début de groupe pour l’humidité, le niveau de rendement est tout juste au niveau de la moyenne, proche de DK 315 en économique. Gabarit moyen intéressant pour les zones assolées du Nord Loire. Peu de tiges creuses, sensibilité à la verse et aux fusarioses à confirmer.


Variétés de maïs grain demi précoces C2 – (série 13)
Le regroupement présenté pour les variétés demi précoces C2 concerne sept essais du Centre et de la Nièvre et deux essais du Maine-et-Loire et un des Deux Sèvres. Tous sont réalisés en conduite irriguée dans les conditions de stress progressif de 2009. Le niveau de rendement moyen de ce regroupement est excellent à 127 quintaux. Les humidités de récoltes sont remarquablement basses à 23,5 % de moyenne, fortement influencées par les vitesses de dessiccation en fin de cycle.

DK 315, DKC 4475 et Massaba commencent à subir le progrès génétique très net dans cette série, qui pourrait s’accélérer l’an prochain. En fin de groupe, Maxxis confirme ses fortes potentialités, privilégier des récoltes précoces. DKC 4372 s’affirme régulier sous des scénarii climatiques différenciés. Parmi les nouveautés, P9076 dans le premier tiers du groupe, Shexxpir sur le créneau de Maxxis, et DKC 4490 sont les plus prometteurs. On pourra également revoir LG3391.

P9076 (2009, Pioneer Semences) : hybride simple denté. Rendement brut intéressant pour une humidité récolte de début de groupe et un score économique proche des meilleurs. Variété la plus précoce à floraison, avec peu de tiges creuses en fin de cycle et une bonne tenue à la verse.
SHEXXPIR (2009, Ragt Semences) : hybride corné denté, denté. Niveau de rendement, d’humidité et score économique proche de celui de Maxxis. Look assez voisin de ce dernier, grand gabarit. Tiges creuses notées en fin de cycle, tenue à la verse correcte mais à confirmer.
DKC 4490 (inscrite au catalogue hongrois en 2008, Semences Dekalb / Mon¬santo) : hybride simple denté. Niveau de rendement prometteur pour une humidité de fin de groupe malgré une floraison précoce. Comportement intéressant en situations stressées. Gabarit compact. Pas de verse mais beaucoup de tiges creuses en fin de cycle.
LG 3391 (2007, LG / Limagrain VH) : hybride simple denté. Rendement supérieur à la moyenne et humidité de milieu de groupe. Floraison parmi les plus tardives. Peu de tiges creuses et tenue à la verse correcte.

M.C. - Terre-net Média