Marché Physique - Cours du 31/07/2014

Place - Qualité Dernier cours Cours précédent Variation Cours année
précédente
Graphique
Rouen(Rendu) - Standard 31/07/2014
179 €/T
30/07/2014
179 €/T
variation 0 €/T 31/07/2013
184 €/T
Voir le graphique
 

Marché à terme - Cours de clotûre en €/T du 30/07/2014

Echéance Fermeture
Novembre 2014 175,5 €/T
Janvier 2015 177,25 €/T
Mars 2015 178,75 €/T
Mai 2015 180,5 €/T
Septembre 2015 187,25 €/T

Analyse hebdomadaire du 28/07/2014

Inquiétudes sur la qualité Les dernières pluies et celles prévues cette semaine accentuent les inquiétudes des opérateurs concernant le niveau qualitatif des blés avec, pour conséquence, une augmentation de la prime entre les blés de qualité meunière et fourragère. Dans les autres zones de production de l'hémisphère Nord, la situation des récoltes et/ou des culture est bonne : en Russie, le rendement moyen des récoltes s'élève actuellement à 3,66 t/ha (contre 3,05 t/ha l'an dernier). De même, aux États-Unis, d'après le dernier crop rating, 70 % des cultures de blé sont jugées dans un état bon à excellent. D'autre part, la demande internationale se montre plus timide, Bruxelles n'ayant octroyé que pour 263.000 t de certificats à l'exportation, en semaine 30. Les exportations US ont également affiché un plus faible niveau (443.000 t). Autant d'éléments qui risquent de limiter le potentiel de hausse des prix, sur le court terme.


Marché de Chicago - Blé tendre

Tendance des prix Par rapport à la semaine précédente A court terme A long terme
Blé tendre

Blé -- Clôture du 25 Juillet 2014
Septembre 2014 : 5.38 USD/boisseau +5.75 cents
Décembre 2014 : 5.5975 USD/boisseau +3.5 cents
Mars 2015 : 5.815 USD/boisseau +3.75 cents
Mai 2015 : 5.9625 USD/boisseau +3.5 cents
Juillet 2015 : 6.0825 USD/boisseau +3.25 cents

Les cours du blé ont légèrement rebondi semaine passée sur Chicago, à la fois sur considérations techniques, mais également à la faveur d'une activité export enfin un peu plus soutenue.
Les problèmes qualitatifs constatés sur l'ensemble de l'Europe redonnent de l'espoir aux exportateurs américains avec notamment des bases qui augmentent sensiblement outre Atlantique.
Il n'en demeure pas moins que les fonds restent shorts sur le CBOT et que le niveau chartiste des 5.50 usd/boisseau sur l'échéance décembre 2014 demeurera à surveiller dans un contexte bien lourd au niveau des céréales fourragères.