Alimentation, solaire, biomasse... Un comité stratégique pour développer la « bioéconomie »

AFP

Le ministre de l'agriculture et porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a annoncé mercredi une initiative visant à développer la « bioéconomie » (qui recouvre notamment l'exploitation de la biomasse et de l'énergie solaire), via la mise en place d'un comité stratégique.

Comme l'a rappelé Stéphane Le Foll, lors du conseil des ministres, la bioéconomie correspond à « l'économie de la photosynthèse, et plus largement du vivant », à travers l'exploitation de la biomasse et l'utilisation de l'énergie solaire, une source d'énergie à la fois « abondante, renouvelable et gratuite », selon un compte-rendu de son intervention diffusé par l'Elysée.

En 2015 le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, le ministère de l'enseignement et de la recherche, le ministère de l'économie et le ministère de l'agriculture avaient lancé des travaux pour l'élaboration d'une stratégie bioéconomie pour la France.

Vu l'ampleur du sujet qui touche autant la production alimentaire, les matériaux et les molécules biosourcées, la bioénergie et les services écosystémiques, le gouvernement entend définir un plan déclinant des « actions concrètes à mettre en œuvre », en impliquant tous les acteurs : « pouvoirs publics, secteurs professionnels concernés et société civile ». « La définition d'une véritable stratégie durable de l'utilisation de la photosynthèse est une étape indispensable pour structurer le développement de la bioéconomie tout en trouvant un équilibre satisfaisant entre sécurité alimentaire et besoins non alimentaires », fait valoir le ministre de l'agriculture.

Panneaux photovoltaiquesLa bioéconomie correspond à « l'économie de la photosynthèse, et plus largement du vivant », à travers l'exploitation de la biomasse et l'utilisation de l'énergie solaire. (©Terre-net Média) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également