Chicago hebdo Bond du blé après un rapport américain, maïs et soja en hausse

AFP

Les cours des produits agricoles ont monté cette semaine à Chicago, notamment ceux du blé qui ont profité du rapport mensuel, dit Wasde, du département américain de l'Agriculture (USDA).

Récolte du bléLe bond des exportations américaines a déclenché une forte hausse des cours du blé. (©Terre-net Média) 

« Le gouvernement a relevé ses estimations d'exportation de blé. C'est une hausse significative de l'ordre de 5 % », a mis en avant Bill Nelson de Doane Advisory Services. Ce bond des exportations américaines a déclenché une forte hausse des cours du blé, qui évoluent à un faible niveau depuis l'été. Au niveau mondial, l'USDA a révisé à la baisse son estimation de la production et donc des stocks de fin de campagne. « Dans l'ensemble, le rapport montre que l'excès de blé est tout doucement en train de se réduire », a expliqué Dewey Strickler de Ag Watch dans une note.

Concernant le soja et le maïs, les prévisions d'exportation n'ont pas été revues à la hausse mais le marché a su trouver ailleurs des signes de la force de la demande à l'export, avec notamment d'importantes ventes quotidiennes. « Le sentiment général sur les marchés est que la demande est plus forte que ne l'estime l'USDA », a rapporté Bill Nelson. Pour ces deux produits, les investisseurs garderont un oeil sur la météo en Amérique latine au moment où certaines récoltes ont commencé, même si les inquiétudes sur ce sujet ont largement diminué.

Le dollar s'est nettement renforcé cette semaine

Plus généralement, les investisseurs se voulaient rassurés par les derniers développements politiques aux États-Unis, après avoir craint que le nouveau président Donald Trump ne les engage sur le terrain d'une guerre commerciale. « Certains avaient peur que ses actions ne découragent le commerce avec les États-Unis et le commerce international est très important pour le secteur agricole », a indiqué Bill Nelson.

Donald Trump a semblé adopter un ton plus conciliant envers les autres pays, notamment au cours d'un appel avec son homologue chinois ou encore en recevant le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Sa volonté de renégocier les accords commerciaux est ainsi passé au second plan. Le dollar qui s'est nettement renforcé cette semaine, alors qu'il baissait depuis le début de l'année, sera un facteur à surveiller. Quand le dollar s'apprécie, il rend les céréales américaines mécaniquement moins compétitives par rapport à leurs concurrentes issues d'autres pays, ce qui a tendance à peser sur les prix.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,7450 dollars, contre 3,6525 dollars en fin de semaine précédente (+ 2,53 %). Le boisseau de blé pour mars, lui aussi le plus actif, valait 4,4900 dollars, contre 4,3025 dollars auparavant (+ 4,36 %). Le boisseau de soja pour mars, là encore le plus échangé, coûtait 10,5900 dollars, contre 10,2700 dollars précédemment (+ 3,12 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous