Euronext Le blé décroche, pression à la vente

AFP

Le cours du blé sur le marché européen décrochait vendredi 17 février 2017 en milieu de journée, dans le sillage de Chicago, et en raison d'une forte pression à la vente.

Peu avant 13H00 (12H00 GMT), la tonne de blé perdait 1,25 euro pour mars à 171,25 euros et 1,50 euro pour mai à 174 euros, dans un volume d'échanges de quelque 14.300 lots sur Euronext vendredi 17 février 2017. « On décroche d'une part dans le sillage de Chicago et d'autre part parce qu'on a des agriculteurs très vendeurs face à des industriels bien couverts », commentait un analyste, pour qui il y a tout simplement « plus de vendeurs que d'acheteurs, l'espoir de voir le marché remonter a tendance à s'effacer » sur ces échéances.

« Sur la scène internationale, l'Egypte a lancé un appel d'offre en blé dont le résultat sera connu dans l'après midi », indiquait de son côté le cabinet Agritel. La tonne de maïs, elle, perdait 50 centimes d'euro, tant sur mars à 171,50 euros que sur juin à 174 euros, dans un volume d'échanges de 400 lots environ. « En maïs, on a une bonne demande du côté des fabricants d'aliments du bétail », commentait cet analyste qui rappelait que la crise de l'épizootie aviaire dans le sud-ouest a libéré pas mal de marchandises. Celle-ci est « encore trop chère pour remonter en Bretagne chez les fabricants d'aliments, mais ça peut changer ».

De son côté, Agritel rappelait que le marché, s'il est certes tendu en France, demeure lourd au niveau mondial et avec des disponibilités mer Noire et sud américaines conséquentes. Sur le marché physique, les orges étaient orientés à la hausse.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous