#LiveMarchés Renaud de Kerpoisson d’ODA a répondu à vos questions sur le marché des grains

Terre-net Média

Renaud de Kerpoisson, président fondateur d’Offre et demande agricole (ODA), a répondu en direct à vos questions lors d’un « live » spécial marchés ce mardi 23 mai de 13h à 14h.

Comment vont évoluer les prix des grains dans les prochaines semaines et prochains mois? Comment construire sa stratégie de commercialisation pour sa prochaine récolte ?Comment vont évoluer les prix des grains dans les prochaines semaines et prochains mois ? Comment construire sa stratégie de commercialisation pour sa prochaine récolte ? (©Terre-net Média)

Vous n'êtes pas sûr de vos choix quant à la commercialisation de vos récoltes ? Vous ne savez pas bien si vous devez vendre à la moisson, ou étaler vos ventes en utilisant les marchés à terme ? Vous voulez des explications sur les perspectives à venir sur les marchés des céréales et des oléagineux ?

Renaud de Kerpoisson, président d'Offre et demande agricole, a répondu en direct à vos questions ce mardi 23 mai de 13h à 14h. #LiveMarchés.

Live

Arnaud Carpon 23/05/2017 14:13

Merci à tous pour vos questions. Ce #LiveMarchés avec Renaud de Kerpoisson, en direct de Bourges, touche à sa fin.

Retrouvez ce mercredi une synthèse, en vidéo, de l'analyse de Renaud de Kerpoisson sur le marché du blé.

@gaffeur89 23/05/2017 14:06

ah bien... comment se fait il que le marché blé baisse alors qu'ODA nous avait dit qu'il devait monter? Et que 50 % n'est pas vendu?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 14:06

Nous continuons d'avoir une opinion haussière pour la fin de campagne. Le marché a perdu 6 € depuis un mois. Simultanément, le dollar est passé de 1,06 à 1,13 € sur la même période. Voilà l'explication de la baisse du marché. Ce n'est donc pas lié aux fondamentaux du blé qui sont bons, mais à un mouvement de la parité euro-dollar. La campagne n'est pas terminée.

Nous pensons que les stocks seront très bas en France au 15 juillet, très en dessous du stock outil, et que nous observerons une remontée des prix du physique. Nous sommes à 157 €/t base juillet à La Pallice. Souvenez-vous de la dernière campagne où les prix se sont significativement repris du fait de l'export, ce qui nous a permis de débloquer des couvertures dans de bonnes conditions. C'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses.

castryckjo 23/05/2017 13:59

bonjour RENAUD, Le blé de la récolte 2017 peut - il monter a200€/T ou plus ?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:59

Bonjour Joël,

Dans les marchés, l'impossible est possible. Les opérateurs et les fonds d'investissement regardent beaucoup le stock mondial. Lorsque les fonds d'investissement comprendront que les grands exportateurs auront plus de mal que cette année à alimenter le marché mondial, ils devront racheter une position vendeuse énorme. 200 €/t n'est pas un prix particulièrement élevé.

Il faudra aussi prendre en compte l'évolution des monnaies (qui n'est pas du tout favorable à nos prix européens depuis un mois). Comme d'habitude, nous continuerons à faire une analyse hebdomadaire avec les dix analystes de l'entreprise et nous informerons nos clients de nos opinions court terme au fil de l'eau.

Pour ton information, nous croyons en une hausse du marché. Nous avons fait acheter à nos éleveurs une grosse partie de leurs besoins pour la prochaine campagne.

Samson 23/05/2017 13:55

J’ai entendu parlé de pilotersaferme.com . Que pense ODA de ce nouveau service. Merci.

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:55

Je crois que nous avons un concept assez différent. Nous faisons avant tout de l'analyse fondamentale et nous développons et exploitons des modèles depuis 2001. Je pense que les deux technologies peuvent cohabiter car un modèle ne peut pas tout prévoir. Il faudra suivre les résultats des recommandations de cette entreprise. Chez ODA, nous publions les résultas de nos recommandations depuis 20 ans et nous avons fait mieux que la moyenne des prix 18 années sur 20.

Les marchés ne sont pas une science exacte. Il est normal que de nouveaux opérateurs essayent de répondre à un besoin. On jugera sur les faits.

JLM 23/05/2017 13:40

Que pensez du positionnement des cours du blé dur ? Peux-t'on imaginer une évolution favorable en lien avec les conditions humides, actuellement au Canada?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:40

En blé dur, il y aura des stocks de report importants dans le monde. Il y a une prime très faible actuellement entre le blé dur et le blé tendre. 

Le temps est très humide au Canada et de nombreux semis sont en retard. Sur l'ensemble de la zone, il y aura néanmoins une fenêtre pour semer. Soyez attentifs, les médias parlent de conditions humides au Canada, mais ce n'est pas vraiment le cas ni en Alberta ni en Saskatchewan, deux zones principales de production de blé dur.

En revanche, je ferais plus attention à ce qui se passe en Italie où le temps est très sec depuis plusieurs mois. L'Italie est le plus grand producteur européen. Ca a été également très sec et froid dans le Sud-Ouest, dans la grande zone de Toulouse, et en Vendée. A cela s'ajoute le temps froid en Eure-et-Loir.

Néanmoins, pour le moment, avec les gros stocks de début de campagne en Europe, nous attendons encore un stock final européen deux fois supérieurs au stock outil en juin 2018 (Le stock outil est le volume dont on a besoin pour assurer un approvisionnement régulier des usines entre le 30 juin et la moisson).

La prime par rapport au blé tendre est actuellement de 58 € pour la prochaine campagne, à un niveau proche de la moyenne.

j baptiste 23/05/2017 13:38

bonjour faut il acheter la solution azotee en mai ,merci cordialement

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:39

Vous pouvez retrouver nos recommandations sur le site www.odaconnect.net.

Agnes 23/05/2017 13:34

Que pensez-vous du marché à terme pour les engrais azotés?

Cordialement,

 

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:34

Il n'y a pas de liquidités sur le marché à terme des engrais. A 136 €, les agriculteurs n'envisagent pas de couvrir le prix des engrais azotés.

Cette liquidité viendra peut-être. Nous l'espérons. Souvenez-vous qu'en 1996, Euronext fermait le premier contrat blé qui n'avait aucune liquidité... C'est une question de maturité, de formation, de gestion des risques pour les agriculteurs. J'espère que, demain, les agriculteurs pourront fixer des marges prévisionnelles en vendant du blé et simultanément en achetant des engrais sur les marchés à terme.

coco 23/05/2017 13:17

Que conseillez vous d'engager en blé nouvelle récolte? fautil prendre des options maintenant? Quel potentiel de hausse dans les prochaines semaines?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:33

Concernant la prochaine récolte, nous continuons d'être haussiers. Il faut comprendre que les prix dans le marché sont faits par les grands exportateurs, comme l'Europe, l'Argentine, les Etats-Unis... Dans ces pays, l'USDA estime une baisse significative du stock de fin de campagne : il passe de 75 Mt (stock de fin de campagne en juin 2017) récolte à 62 Mt (stock de fin de campagne en juin 2018). Le tout hors incident climatique. On retrouve un niveau analogue à la période 2011-2012.

Chez ODA, nos estimations de production, notamment pour l'Europe, sont 3 à 5 Mt inférieures à celles de l'USDA. Ce qui nous laisse penser que le stock de ces pays sera en dessous de 60 Mt. 

Il ne faut pas oublier que ce sont les 160 Mt exportées dans le monde qui fixent le prix pour l'ensemble de la production mondiale. Il faut donc porter une attention toute particulière à l'analyse des stocks chez les grands exportateurs.

Un autre point nous interpelle dans les chiffres de l'USDA : la stabilité de la consommation mondiale de blé alors que cette consommation augmente habituellement en tendance de 9 à 10 Mt par an. Tout nous laisse penser qu'il y aura un réajustement à la baisse du ratio stock/consommation, et donc un réajustement des prix à la hausse.

Pour la récolte 2017, nous recommandons de ne rien engager pour le moment car nous pensons qu'il est tout a fait possible d'observer des hausses de 10 à 20 €.

Pour la fin de campagne 2016, nous pensons qu'il y a toujours un potentiel de hausse. La campagne n'est pas terminée.

Agri Céréales 23/05/2017 13:10

Quel est votre point de vue sur le marché du maÏs?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:11

Je suppose que vous parlez de la récolte 2016. La consommation est forte sur ce marché. Les importations européennes sont assez en retard. On constate des prix du maïs significativement supérieurs à ceux du blé, notamment dans le Nord de l'Europe. 

Pour la France, on pense que la situation n'est pas près de s'arranger. Les prix devraient continuer à bien se tenir jusqu'à la fin de la campagne.

Néanmoins, pour la récolte 2017, des situations aux Etats-Unis nous préoccupent : il y a de nombreuses inondations chez de très grands producteurs. Les surfaces de maïs en Europe et aux Etats-Unis sont en baisse. Le bilan monde laisse apparaître une baisse significative du stock.

 

j baptiste 23/05/2017 13:06

bonjour quand vendre orge brassicole ?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:06

C'est toujours difficile de vendre de l'orge brassicole avant récolte sans connaître les qualités. C'est un marché très étroit et très opaque. L'absence d'accident nous laisse penser qu'il n'y aura pas de problèmes d'approvisionnement. Il faut plutôt vendre quand la demande est là, pendant les périodes d'été et d'automne.

L'opacité de ce marché fait que les agriculteurs ne devraient produire que s'ils ont des contrats rémunérateurs. C'est un marché très spéculatif.

MIchelB 23/05/2017 13:03

Je lis que la France aura exporté très peu cette année à cause de la moisson 2016. Est-ce que ça va nous pénaliser pour les prochaines années ?

Renaud de Kerpoisson 23/05/2017 13:03

La mauvaise récolte 2016 a ouvert les portes à des nouvelles origines sur nos marchés traditionnels: l'Angleterre a exporté massivement vers l'Algérie en début de campagne. Néanmoins la situation en Angleterre pour la prochaine campagne sera beaucoup plus tendue, et les Anglais ne pourront pas exporter vers cette destination l'année prochaine.

Ailleurs en Europe, nos activités à l'export ne seront pas impactées.

Arnaud Carpon 18/05/2017 15:14

Bonjour à tous,

Posez ici dès maintenant vos questions sur votre commercialisation et la conjoncture des marchés des céréales, oléagineux et engrais. Renaud de Kerpoisson, président fondateur d'Offre et demande agricole, y répondra en direct mardi 23 mai de 13h à 14h.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous