Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2016

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 161€/t -2€/t
Dunkerque Rendu 164€/t -2€/t
La Pallice Rendu 163€/t -2€/t
Creil Fob 152€/t -2€/t
Moselle Fob 152€/t -3€/t
Rouen Fob 166€/t -2€/t

Analyse quotidienne du 24/03/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 17/03/2017 :

Stable

Dans un marché plutôt baissier, les cours européens sont restés stables.

Malgré la nette reprise de l’euro face au dollar, les cours du blé sont parvenus à rester stables hier. La demande internationale est toujours aussi vigoureuse et les origines françaises sont de plus en plus favorisées par les importateurs.

Ainsi, lundi soir, le Gasc a acheté 420 KT de blé, dont 60 KT de blé français. Hier encore, c’est l’Algérie qui réalisait un achat massif de 480 KT. La seule origine connue est américaine (120 KT de blé HRW), mais les autres volumes sont supposés être en grande partie d’origine française.

Sur Euronext, l’échéance mai 2017 est restée stable à 172,50 €/T. À Chicago, le contrat à terme mai 2017 s’est très légèrement replié de 0,50 c$/bu (435 c$/bu).

Analyse hebdomadaire

Pertes

Malgré une bonne demande internationale, les disponibilités mondiales pèsent sur la tendance.

Cette semaine encore, les cours du blé ont perdu du terrain sur Euronext, et ce malgré l’intensification continuelle de la demande sur le marché international. Le Gasc a en effet procédé à de nouveaux achats et atteint désormais les 5,4 MT d’import depuis le début de la campagne. Un chiffre qui devrait encore nettement augmenter dans les semaines à venir. La France devient d’ailleurs de plus en plus privilégiée dans les tenders égyptiens (180 KT au total).

Dans le reste du monde, des tensions commerciales entre la Turquie et la Russie ont également légèrement soutenu la tendance. La Turquie a en effet modifié ses règles d’import, qui excluent désormais le blé russe.

Mais l’offre internationale reste très abondante, ce qui tend à appuyer sur les prix. Les précipitations prévues à la fin du mois sur les plaines américaines devraient notamment soulager le déficit hydrique qui perdure depuis le début de l’année.

En mer Noire, le climat est optimal depuis le début de la campagne, mais une sécheresse commence à s’installer. Si aucun dégât n’est encore constaté, l’évolution hydrique de la région commence à être observée.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet