Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2016

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 171€/t -1€/t
Dunkerque Rendu 172€/t 0€/t
La Pallice Rendu 171€/t 0€/t
Creil Fob 160€/t -1€/t
Moselle Fob 163€/t -2€/t
Rouen Fob 174€/t -1€/t

Analyse quotidienne du 24/02/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 17/02/2017 :

Correction à la baisse

Les prix ont légèrement cédé malgré une demande internationale vigoureuse.

Pénalisés par la reprise de l’euro face au dollar (+0,7%), les cours du blé européen ont relâché du terrain. Ce mouvement a également été initié par des mouvements techniques à la suite des hausses enregistrées ces derniers jours.

Le marché du blé est néanmoins toujours marqué par une vigueur de la demande à l’international. Les exports européens ont ainsi atteint 444 KT cette semaine. Les ventes américaines, à 569 KT, ont quant à elles dépassé les attentes des opérateurs.

Par ailleurs, la Libye a émis un appel d’offres pour l’achat de 100 KT de blé, 50 KT de blé dur et 75 KT de maïs.

Sur Euronext, le rapproché a reculé de 1 €/T à 172,50 €/T, tandis que le contrat à terme mai 2017 a abandonné 0,25 €/T pour terminer à 175,50 €/T. À Chicago, l’échéance mars 2017 a glissé à 445,50 c$/bu (-9,25 c$/bu).

Analyse hebdomadaire

Demande internationale

Les cours du blé ont effacé leurs pertes, portés par une bonne demande à l'international.

Après un passage en territoire négatif en fin de semaine dernière, les prix du blé se sont de nouveau orientés à la hausse. La forte demande internationale continue en effet de pousser la tendance vers le haut. Cette semaine encore, la Tunisie, la Jordanie, mais aussi l’Égypte, ont acheté des quantités importantes de céréales sur le marché international.

Ainsi, le Gasc a acheté près de 800 KT de blé depuis un mois. Dans le même temps, les importateurs privés sont en retard de 1,5 MT dans leur couverture, ce qui laisse présager de nouveaux achats égyptiens importants dans les semaines à venir.

La mer Noire continue néanmoins de remporter la quasi-totalité de ces appels d’offres. La compétitivité française commence néanmoins à être intéressante pour les acheteurs méditerranéens. La baisse de l’euro face au dollar, et la remontée des prix russes depuis de nombreuses semaines jouent en effet en faveur de l’origine hexagonale.

Par ailleurs le climat américain et européen sera à surveiller dans les prochaines semaines. Le réchauffement de ces derniers jours a permis une fonte des neiges et le début de la montaison des cultures d’hiver. Par conséquent, ces dernières seront désormais plus sensibles à une éventuelle vague de froid.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet