Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 semaine15 jours à 1 moisà 3 mois
Blé tendre
Réservé aux PRO
Réservé aux PRO

Blé tendre (prix en €/t)

Standard Récolte: 2015

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 140€/t 0€/t
Dunkerque Rendu 141€/t 0€/t
Creil Fob 136€/t 0€/t
Moselle Fob 135€/t 0€/t
Rouen Fob 144€/t 0€/t

Hag 220 mini / P 10.5% Récolte: 2015

PlaceCotationVariations
La Pallice Rendu 140€/t 0€/t
Moselle Fob 135€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 29/04/2016

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte valable 7 jours pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 22/04/2016 :
La journée d'hier était encore très mouvementée de part et d'autre de l'Atlantique. En effet, les opérateurs financiers prenaient leurs profits sur de nombreuses positions après leurs rachats importants depuis le début de la semaine. Du côté des exports, Bruxelles a délivré pour 712 000 tonnes de certificats à l'exportation, portant le total depuis le début de la campagne à 24,5 Mt. Le niveau d'exportations reste soutenu en Europe et en France, en raison de la bonne compétitivité de la graine. Les opérateurs étaient également tournés hier sur les intentions de semis au Canada. Statscan, l'organisme de statistiques officiel a ainsi annoncé des prévisions de surfaces de blé tendre dans la fourchette haute des attentes des analystes à 23,8 Macres (tous blés confondus), soit en baisse de -1,1 % par rapport à l'an passé. Du côté de la météo, les prévisions sont relativement bonnes pour l'ensemble des régions productrices au niveau mondial. Les pluies aux Etats-Unis sont en train de rassurer les opérateurs.

Analyse hebdomadaire

Il y a une semaine, les marchés étaient dans l'inquiétude après l'échec de la conférence de Doha qui aurait pu générer un fort mouvement baissier des marchés dans le sillage du pétrole. De façon surprenante, après une légère correction à la baisse, l'ensemble des marchés entamaient un « rallye » haussier avec des achats massifs de la part des fonds financiers réduisant leurs positions à la baisse des cours. Trop vite, trop haut, le marché du blé rechutait lourdement en fin de semaine et Chicago enregistrait sa plus forte baisse quotidienne depuis mars 2013 avec un recul de près de -6 %. Il est vrai que les fondamentaux restent inchangés et ne justifient aucun retournement significatif de tendance. Au contraire, les nouvelles climatiques avec le retour des pluies sur les Grandes Plaines américaines, frappées par plusieurs semaines consécutives de sécheresse, estompaient le seul véritable motif d'inquiétude climatique dans l'hémisphère nord. Pour tenter de trouver quelques motifs à même de soutenir les prix on citera le rythme toujours soutenu des exportations européennes encore renforcées par la baisse de l'euro ou les difficultés des semis dans l'est de l'Australie touchée par un temps très sec. Sur Euronext la prochaine liquidation du contrat Mai pourra créer quelques turbulences. La tendance devrait rester lourde sur le marché du blé malgré un environnement économique global un peu plus favorable.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Blé tendre : les prix de départ locaux

Autres Cotations

Sur le même sujet