Analyse et cotation du blé tendre

Tendance des prix

1 mois
Blé tendre

Blé tendre (prix en €/t)

standard Récolte: 2016

PlaceCotationVariations
Rouen Rendu 162€/t +2€/t
Dunkerque Rendu 162€/t +2€/t
La Pallice Rendu 163€/t +2€/t
Creil Fob 150€/t +4€/t
Moselle Fob 159€/t -3€/t
Rouen Fob 164€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 26/09/2016

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 19/09/2016 :

Hausse mesurée

Le nouvel échec de l'appel d'offres égyptien a soutenu les cours US. Le marché Euronext a quant à lui progressé bien plus timidement.

Malgré le raffermissement du dollar face à l’euro, les prix du blé européen ont peiné à évoluer dans le vert, tandis que les cours US ont affiché un peu plus de fermeté. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’Egypte a en effet lancé un nouvel appel d’offres de blé, mais n’a reçu aucune offre. La tolérance zéro est en effet un frein majeur pour les exportateurs qui préfèrent ne pas se risquer sur ce marché.

De plus, un bateau de 60KT de blé russe a été rejeté par l’Egypte, en raison des mêmes contraintes. Or le pays est actuellement en retard sur ses couvertures et cherche en conséquences des livraisons sur le rapproché. Le marché espère donc que le Gasc modifiera ses conditions à l’importation pour couvrir ses besoins et ouvrir ainsi des opportunités aux pays producteurs.

Sur Euronext, le décembre 2016 a grappillé 0,25€/T pour atteindre les 159€/T. A Chicago le rapproché s’est apprécié de 4c$/bu pour clôturer à 403,50c$/bu. Le contrat CME EU Wheat a quant lui gagné à 0,50€/T à 160,50€/T.

Analyse hebdomadaire

Amélioration

Les cours du blé se sont redressés notamment en Europe. La demande s'intensifie et le potentiel européen à l'export reste limité.

Les prix du blé ont profité cette semaine d’un petit élan haussier sur les marchés à terme, et les bases s’améliorent nettement sur le portuaire français. Malgré le lourd bilan mondial, quelques éléments haussiers sont effet venus soutenir les cours.

L’Inde s’est notamment portée aux achats pour 76KT de blé ukrainien, ce qui tend à renforcer l’impression d’une récolte nationale inférieure aux attentes tandis que la consommation intérieure, elle, ne cesse de croître. L’Egypte par contre a lancé deux nouveaux tenders, qui ont échoué. Les exportateurs refusent de prendre le risque d’envoyer des bateaux alors que le Gasc maintient coûte que coûte sa tolérance 0 concernant le taux d’ergot. L’Egypte est donc actuellement très en retard sur ses couvertures, comme l’indiquent ses derniers appels d’offres à livraison dès le mois d’octobre.

Le marché européen est par ailleurs en train de se raffermir en conséquence de la campagne désastreuse de cette année. Stratégie Grains a d’ailleurs réduit de 1MT le potentiel européen à l’exportation à 23,7MT, soit 8MT de moins qu’il y a un an. La production a également été revue à la baisse à 136,5MT, soit 10% de moins qu’en 2015/2016. La part de blé meunier ne représente en outre plus que 59% des récoltes, contre 66% estimé il y a un mois et 71% il y a un an.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet