Accueil > Culture > Marche Physique Mais

Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Maïs

Maïs ( prix en €/T)


Epoque Bordeaux(FOB)Creil(FOB)La PalliceRendu BordeauxRhin
juillet - Recolte 2014 152€/T142€/T148€/T148€/T147€/T

Analyse quotidienne du 21/04/2015

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 21/04/2015 :

Les cours du maïs reculaient hier de -1 €/t à 154 € /t base juillet fob Bordeaux dans un contexte de marché toujours difficile sur le Sud-Ouest. En effet, la concurrence des importations de maïs ukrainien sur la Péninsule Ibérique demeure forte et pénalise l'écoulement de disponibilités record. Cette concurrence devrait toutefois se montrer moins forte sur la prochaine campagne alors que le ministère de l'Agriculture ukrainien affichait hier une estimation de semis de maïs 2015 en Ukraine en recul de – 8 % à 4 millions d'hectares. Le rendement devrait également fléchir en raison des impasses prévisibles sur la fertilisation par les producteurs en mal de ressources financières. Aux USA, les semis sont sous surveillance. Ils ont certes progressé de 2 points la semaine passée selon le Crop Progress de l'USDA pour atteindre les 9 % de réalisation mais cela reste inférieur aux 13 % des 5 dernières années. La persistance d'un temps humide sur le sud des USA et l'arrivée d'un temps froid sur la Corn Belt ne devraient pas manquer d'animer les discussions dans les prochains jours.


Analyse hebdomadaire du 27/04/2015

Le marché du maïs est tiré à la baisse par l'important stock de fin mais trouve du soutien avec la baisse des surfaces sur la prochaine campagne. En effet, la perspective de baisse des surfaces sur la prochaine campagne permet au marché de progresser. Dans ce contexte, le maïs d'origine françaises doit faire face à l'origine ukrainienne qui s'affiche toujours sur des niveaux de prix agressifs. Les stocks de fin diminueront donc difficilement. De plus, l'écart entre le marché du blé fourrager et du maïs ne cesse de se réduire, ce qui pénalise le marché de la plante jaune. Si l'écart venait à se resserrer davantage, les fabricants d'aliments du bétail pourraient alors orienter leurs achats vers les blés fourragers. Le maïs prend une orientation baissière sur l'échéance rapprochée. En cas de rupture, de plus en plus probable, de la zone support des 160/161 €/t, un retour rapide vers le support majeur des 156 €/t sera observé.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période

Autres cotations :