Accueil > Culture > Marche Physique Mais

Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Maïs

Maïs ( prix en €/T)


Epoque Bordeaux(FOB)Creil(FOB)La PalliceRendu BordeauxRhin
juillet - Recolte 2015 161€/T-NC-156€/T156€/T154€/T

Epoque Bordeaux(FOB)Creil(FOB)La PalliceRendu BordeauxRhin
juillet - Recolte 2014 145€/T140€/T141€/T141€/T140€/T

Analyse quotidienne du 21/05/2015

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Offre 7 jours gratuits

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 21/05/2015 :

Alors que les semis de maïs s'achèvent en France, les levées sont généralisées et se déroulent dans de bonnes conditions. Les échanges en nouvelle récolte sont toutefois limités dans un marché où la taille du stock de report conduit toujours les acheteurs à patienter. La perspective de production importante à l'échelle mondiale détend également la situation avec des semis aux USA qui avancent rapidement. La concurrence mer Noire semble à ce jour toujours pousser les opérateurs à bien suivre l'état de développement des cultures malgré une baisse attendue du volume de production. En effet, l'origine ukrainienne restera logiquement positionnée à l'export comme les dernières campagnes afin de répondre aux besoins des pays importateurs.


Analyse hebdomadaire du 26/05/2015

Les cours du maïs évoluaient peu, toujours dans un canal entre 150 et 155 €/t sur Euronext sur l'échéance Juin 2015 la semaine dernière. D'un point de vue technique, les cours du maïs semblent bloqués dans ce range et peinent à trouver du soutien depuis plusieurs semaines.
En France, 91 % des maïs sont jugés dans un état bon à excellent par FranceAgriMer. Aux Etats-Unis, plus de 90 % des maïs sont semés et plus de la moitié est déjà levée également. Tant d'éléments laissant penser que les conditions sont globalement favorables dans les zones de production. Sur le bassin mer Noire, des inquiétudes concernant l'utilisation de semences non conventionnelles se manifestent, pouvant laisser présager une baisse des rendements dans ces régions. Les agriculteurs ayant peu de moyens financiers cette année du fait de la forte inflation depuis le début de l'année, ceux-ci pourraient avoir des difficultés à financer les produits nécessaires au bon développement de leur maïs. Néanmoins, ce pays fait souvent face à certaines difficultés pouvant laisser des surprises dans les semaines à venir.
Sur la scène internationale, Bruxelles a octroyé 166 000 tonnes de certificats à l'importation et 126 000 tonnes de certificats à l'export la semaine dernière.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période

Autres cotations :