Accueil > Culture > Marche Physique Mais

Analyse et cotation du maïs

Maïs marche-mais

Tendance des prix

1 semaine 15 jours à 1 mois à 3 mois
Maïs

Maïs ( prix en €/T)


Epoque Bordeaux(FOB)Creil(FOB)La PalliceRendu BordeauxRhin
avril - Recolte 2013 180€/T174€/T175€/T175€/T180€/T

Analyse quotidienne du 17/04/2014 (source:Agritel)

Exclusivité abonné PRO
Pour accéder au contenu du jour :

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 17/04/2014 :

L'Union Européenne a octroyé 497 000 tonnes de certificats import de maïs cette semaine portant le total à 11,3 Mt. Dans ce contexte, le maïs européen apparaissait plutôt mitigé mais montrait une certaine stabilité. Aux États-Unis, bien que les chiffres exports de maïs soient encore attendus comme conséquents et que les chiffres de production d'éthanol soient élevés, le marché anticipe une hausse des températures et une réduction des pluies à partir de ce week-end sur la Corn Belt US. Cette situation permettrait d'afficher une fenêtre de semis non négligeable pour les farmers américains. Cet élément maintient donc une certaine pression sur les cours du maïs au niveau mondial.

Néanmoins, la situation toujours tendue en Ukraine limite le potentiel de baisse. Pour le moment le gouvernement cherche toujours une solution modérée pour tenter de déloger les militants pro-russes des bâtiments publics qu'ils occupent illégalement. L'évolution de la situation devra donc être suivie par les opérateurs.


Analyse hebdomadaire du 22/04/2014 (source:Agritel)

La situation chaotique en Ukraine, où les militants pro-russes ont conquis plusieurs villes de l'est du pays à l'insu du gouvernement provisoire, maintenait une certaine tension sur le marché du maïs en début de semaine. Ainsi, sur l'échéance rapprochée, les cours du maïs ont testé la zone des 190 €/t, sans succès, subissant une correction en fin de semaine dernière. En effet, le maïs européen se trouvait pénalisé par les certificats d'importation octroyés par Bruxelles pour la semaine écoulée qui se sont élevés à 497 383 tonnes dont 121 445 tonnes pour la France. Néanmoins, le maïs français devrait de moins en moins être concurrencé par l'origine mer Noire, les disponibilités étant de plus en plus faibles. Mais l'origine canadienne, bien que peu classique sur la destination européenne, pourrait challenger le maïs français comme il l'a fait cette semaine sur le marché européen.

En nouvelle campagne, Céré'Obs estime les semis de maïs français effectués en nette progression à 39 % contre 4 % l'année dernière à la même période. Cette avance pourrait être contrecarrée par des difficultés de levée pour les maïs localisés dans les régions du nord de la Loire, le déficit hydrique étant criant sur ces zones de culture. Aux États-Unis, les semis progressent timidement sur la Corn Belt. Les opérateurs seront attentifs à l'évolution de ces travaux dans les prochains jours car ils seront déterminants pour les prix du maïs au niveau mondial dans les prochaines semaines.

Évolution des cotations



Cliquez sur un point du graphe pour avoir les alertes de la période