Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2016

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 163€/t 0€/t
La Pallice Rendu 164€/t 0€/t
Rhin Fob 170€/t 0€/t
Bordeaux Fob 168€/t 0€/t
Pontivy Rendu 179€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 24/04/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 14/04/2017 :

Retard des semis US ?

Les pluies américaines pourraient retarder les emblavements de maïs.

Les cours du maïs ont engrangé quelques gains hier, porté par la dégradation des conditions climatiques aux États-Unis. Les pluies qui s’abattent actuellement sur la Corn Belt sont en effet bénéfiques aux cultures de blé et de soja, mais risquent de retarder les travaux de semis de maïs.  

Ce climat devrait de surcroit perdurer durant les 15 prochains jours selon les anticipations des météorologues.

Les ventes US hebdomadaires à l’export ont par ailleurs raté de peu le consensus, à 738 KT.

Sur Euronext, l’échéance juin 2017 a avancé de 2 €/T à 172,75 €/T. À Chicago, le contrat à terme juillet 2017 a gagné 1,75 c$/bu (377,75 c$/bu).

Analyse hebdomadaire

Gains

Les cours du maïs progressent en France.

Les prix du maïs français sont dans une dynamique haussière, tandis que les inquiétudes climatiques prennent de l’ampleur dans l’Hexagone. Les semis sont désormais bien avancés, mais une nette baisse des températures est attendue dans l’est du pays. Avec des premiers maïs qui commencent à lever, ce climat pourrait causer quelques dégâts.

Aux États-Unis, les emblavements se poursuivent mais commencent à être retardés par des pluies trop importantes sur la Corn Belt. Ces intempéries ont provoqué une hausse des prix à Chicago, néanmoins les opérateurs commencent d’ores et déjà à estimer que ce risque a été surévalué.

Les récoltes argentines sont quant à elles terminées à 20%, et les rendements sont toujours aussi bons. Les exports continuent ainsi de progresser, avec 2,4 MT prévues au mois d’avril, contre 1,7 MT en mars.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet