Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 semaine15 jours à 1 moisà 3 mois
Maïs
Réservé aux PRO
Réservé aux PRO

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2015

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 151€/t 0€/t
La Pallice Rendu 151€/t 0€/t
Rhin Fob 161€/t 0€/t
Bordeaux Fob 156€/t 0€/t
Creil Fob 151€/t 0€/t
Pontivy Rendu 152€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 05/05/2016

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte valable 7 jours pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 28/04/2016 :
Le marché du maïs européen conserve une bonne tenue dans un contexte fondamental qui s'allège peu à peu sur la fin de campagne. La remontée continue des prix du maïs ukrainien au plus haut depuis juillet dernier à plus de 180 $/t soutient directement les prix sur le marché communautaire. Une très légère détente était toutefois observée hier à Chicago sous le coup de prises de profit de la part des fonds et avec l'arrivée de pluies bénéfiques sur les zones sèches du Brésil et à l'inverse avec la possibilité d'un temps plus sec que prévu pour les semis de maïs US la semaine prochaine.

Analyse hebdomadaire

La nouvelle progression des cours du maïs la semaine passée a été un soutien de taille pour l'ensemble des céréales. Le manque de disponibilités en mer Noire et en Amérique du Sud, combiné à une demande internationale soutenue, a permis aux cours du maïs de rester fermes. Les opérateurs ont les yeux tournés vers le Etats-Unis et le Brésil. Si pour le premier, les semis se passent bien et sont en avance par rapport aux dernières années, le second souffre d'un manque de précipitations. Le déficit hydrique qui sévit ces dernières semaines intervient alors que les maïs sont en pleine floraison. Ainsi, la production de la Safrinha pourrait être revue en baisse. Il n'en fallait pas plus pour attirer les opérateurs financiers qui ont racheté la semaine passée et contribué à l'important mouvement de hausse. La semaine dernière était également marquée par le volume record exporté par les Etats-Unis à 2.16 Mt. En France, les semis sont toujours en retard puisque réalisés à 27 % contre 69 % l'an passé selon FranceAgriMer. Néanmoins, les conditions météorologiques devraient être plus clémentes dans les prochains jours et l'on pourrait assister à un bond dans l'avancée des semis.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Maïs : les prix de départ locaux

Autres Cotations

Sur le même sujet