Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2016

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 162€/t +1€/t
La Pallice Rendu 163€/t +1€/t
Rhin Fob 174€/t -1€/t
Bordeaux Fob 168€/t +1€/t
Pontivy Rendu 178€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 24/03/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 17/03/2017 :

Bonnes ventes US

Les ventes hebdomadaires US meilleures qu'anticipées ont tiré les prix légèrement à la hausse.

Dans un marché frileux, les cours du maïs ont réussi à grignoter quelques gains de part et d’autre de l’Atlantique. La tendance a notamment été portée par des ventes hebdomadaires américaines supérieures aux attentes, à 1,26 MT.

Le reste de l’actualité est resté plutôt faible. Les opérateurs observent toujours le déroulement de la campagne sud-américaine qui devrait apporter des volumes importants sur le marché international.

Sur Euronext, l’échéance juin 2017 a grappillé 0,25 €/T (170,50 €/T). À Chicago, le contrat à terme mai 2017 a rebondi de 2,75 c$/bu (366,25 c$/bu).

Analyse hebdomadaire

Petite fermeté

Malgré la forte récolte argentine, les prix européens parviennent à engranger quelques gains.

Contrairement aux prix du blé, les cours européens du maïs ont repris un peu de hauteur cette semaine. Au niveau mondial, les perspectives d’offres sont pourtant importantes, avec une campagne sud-américaine qui se déroule dans de très bonnes conditions. Les premiers retours des farmers argentins font notamment état de rendements autour de 100 quintaux/hectare.

Mais le bilan français est à l’inverse extrêmement tendu, et les perspectives sur la prochaine campagne sont bien moins optimistes. Après deux années difficiles, les agriculteurs auraient nettement réduit leurs achats de semences, ce qui induirait un repli des surfaces et donc de la production à venir en 2017.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet