Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2016

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 155€/t -2€/t
La Pallice Rendu 157€/t -2€/t
Rhin Fob 170€/t -1€/t
Bordeaux Fob 161€/t -1€/t
Pontivy Rendu 183€/t -1€/t

Analyse quotidienne du 22/05/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 15/05/2017 :

Petite baisse

Les cours du maïs ont légèrement reculé sur des considérations techniques, tandis que la campagne américaine inquiète.

Les prix du maïs se sont légèrement repliés sur le marché européen, pénalisés par le net rebond de l’euro face au dollar.

Aux États-Unis, le climat s’est amélioré avec un arrêt provisoire des pluies, mais les opérateurs restent inquiets en raison de nouvelles prévisions de précipitations à moyen terme. Les farmers disposent certes d’une fenêtre pour avancer leurs travaux, mais l’excès hydrique pourrait avoir un impact néfaste sur les potentiels de rendements.

Certains analystes anticipent d’ailleurs une baisse des surfaces de maïs en faveur du soja, dont les emblavements peuvent être légèrement différés. Ainsi, Informa a abaissé de 1,1 million d’acres ses prévisions de surfaces, à 89,72 Macres.

Sur Euronext, l’échéance juin 2017 a reculé de 0,50 €/t à 173,75 €/t. À Chicago, le contrat à terme juillet 2017 a avancé de 2 c$/bu pour revenir à 371,25 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Petite contraction

Malgré une baisse des stocks mondiaux sur la prochaine campagne, les prix du maïs ont baissé.

À l’instar des prix du blé, les cours du maïs se sont retirés en territoire négatif cette semaine. Le dernier rapport USDA a pourtant apporté du soutien en abaissant très nettement le stock fin mondial de 29 Mt.

Mais le marché subit actuellement le contrecoup des inquiétudes climatiques qui entouraient le début de la période de semis américains. De nombreux opérateurs avaient en effet valorisé les pluies excessives qui s’abattaient sur la Corn Belt et retardaient donc théoriquement les semis.

Seulement, les travaux sont d’ores et déjà avancés à 71%, contre 47% la semaine dernière et 70% en moyenne quinquennale. En outre, les farmers vont profiter d’une fenêtre de sec pour accélérer les emblavements dans les prochains jours.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet