Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2015

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 156€/t -1€/t
La Pallice Rendu 159€/t 0€/t
Rhin Fob 159€/t -1€/t
Bordeaux Fob 161€/t 0€/t
Creil Fob 0€/t 0€/t
Pontivy Rendu 166€/t +6€/t

Analyse quotidienne du 28/07/2016

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 21/07/2016 :

Dans le rouge

L'amélioration des conditions climatiques américaines a pesé sur les prix du maïs.

Dans le sillage de Chicago, les prix du maïs européen se sont dégradés hier.

Tandis que les opérateurs attendaient un temps sec et aride sur une partie des zones de production américaines, les conditions météorologiques s’avèrent finalement meilleures qu’attendu. La vague de chaleur anticipée par les spécialistes évite en effet le coeur de la Corn Belt.

Par ailleurs, selon l'USDA, la canicule constatée ces derniers jours semble n’avoir eu qu’un impact limité sur l’état des cultures américaines.

En France également, la météo rassure. Dans le Sud du pays, les températures retombent un peu et un passage pluvieux dans les prochains jours devrait soulager les cultures à faible réserves hydriques.

Sur Euronext, le rapproché a perdu 1,75€/T pour s’établir à 167,50€/T, tandis que le novembre 2016 s’est stabilisé à 160,50€/T. A Chicago, le décembre 2016 s’est contracté à 344,25c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Risque de sécheresse

Les rendements français risquent de se dégrader avec l'arrivée d'une sécheresse sur une bonne partie du territoire. A l'inverse, les conditions climatiques américaines s'améliorent.

Un risque de sécheresse commence à menacer les cultures françaises de maïs. Selon les prévisions météorologiques, une bonne partie de l’Ouest et du Sud de la France va en effet manquer de précipitations durant les 15 prochains jours, tandis que le maïs entre dans sa phase critique de floraison. Ces conditions pourraient apporter du soutien aux cours.

Mais pour le moment FranceAgriMer a confirmé le bon état des cultures. L’organisme a maintenu à 69% la part de maïs jugée « bon à excellent », contre 62% il y a un an.

Aux Etats-Unis, les conditions météorologiques s’améliorent sur la Corn Belt. Tandis qu’une vague de chaleur était attendue, les températures se sont à l’inverse rafraichies et les météorologues anticipent désormais des précipitations bénéfiques aux cultures dans la semaine à venir.

L’Argentine a par ailleurs revu à la hausse la production nationale de maïs de l’ancienne campagne à 39,8MT, contre 37,9MT estimées il y a un mois. L’analyste Safras y Mercado a également rehaussé de 7,8% son estimation des emblavements brésiliens pour la première récolte de maïs 2016/2017.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet