Cotations de l'engrais urée

Tendance de marché

Tendance de prix à 7 jours pour l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K)

Composition de l'engrais Urée : 46-0-0

Cotation Physique

PlaceCotationDernière CotationVariationDate
Port Départ 235 €/t235 €/t 0€/t 08/02/2016

Engrais azotés - Analyse

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte valable 7 jours pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 12/01/2016 :

Une demande qui peine à s'accélérer

Le marché de l'urée continue d'être orienté à la baisse, double conséquence d'une offre abondante au niveau mondial en provenance principalement de la Chine et d'une demande qui tourne au ralenti. Cette dernière peine à retrouver de l'allant alors que les fêtes de fin d'année 2015 avaient vu les principaux acteurs se retirer des échanges. Par ailleurs, en ayant couvert une part importante de ses besoins en urée, l'Inde pourrait ralentir ses importations. En effet, les opérateurs indiens ont importé depuis le mois d'avril 6.8 Mt d'urée, contre 6.2 Mt l'an passé à date. Enfin, la morosité actuelle du climat macroéconomique mondial, conséquence des difficultés chinoises, pénalise l'ensemble des pays émergents, principaux importateurs d'urée dans le monde, tels que le Brésil ou l'Inde une nouvelle fois. En Europe, selon une étude de la Société Générale, la demande de gaz en 2015 aurait augmenté parmi les Etats membres de près de 4.4 %, avec une mention spéciale pour la France avec un rebond de l'ordre de 7.6 %. Ainsi, les prix du gaz naturel pourraient rapidement s'orienter à la hausse, ce qui serait de nature à soutenir les prix de l'urée en Egypte dont le processus de fabrication est basé sur ce dernier. En solution azotée, la demande tourne également au ralenti, avec des échanges limités. Les prix parviennent, quant à eux, à se stabiliser mais restent sous pression et devraient continuer de faire écho aux évolutions de l'euro face au dollar. Concernant l'ammonitrate, les opérateurs restent dans l'attente de nouveau prix pour ce début d'année 2016, qui devraient être communiqués rapidement par les principaux producteurs.

Engrais de fonds - Analyse

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte valable 7 jours pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 12/01/2016 :

Pénalisé par les difficultés économiques chinoises

Le calme reste de mise sur le marché des engrais de fond, où les échanges demeurent limités. Avec cette demande ralentie, les prix, tant en KCL qu'en DAP, s'orientent à la baisse, phénomène qui devrait se prolonger tant que les importateurs internationaux seront retirés des achats. La morosité du climat macroéconomique mondial reste une fois de plus au centre des attentions. En effet, les difficultés chinoises continuent de pénaliser les pays émergents, tels que le Brésil ou l'Inde avec des dévaluations monétaires en cascade, entraînant un ralentissement de la demande en phosphore. En ce qui concerne la potasse, la demande est également soumise aux difficultés économiques de la Chine, acteur majeur de ce marché, côté importations. La nouvelle dévaluation du yuan chinois devrait d'autant plus accentuer ce phénomène dans les semaines à venir.

Evolution des cotations

Contenu réservé aux membres inscrits

Accédez gratuitement aux cotations des engrais.

S'inscrire gratuitement*
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte valable 7 jours pour les services Terre-net PRO
Blocage pro

Autres Cotations

Sur le même sujet