Arracheuse intégrale de betteraves Ropa Panther 2 : les betteraves la font rugir de plaisir

Terre-net Média

Ropa a dévoilé la deuxième version de son arracheuse intégrale à deux essieux. 768 ch, 30 m3 de betteraves, cabine confortable, 33 % de couple supplémentaire, économie de carburant... La relève est assurée dans la famille Ropa.

Ropa Panther 2 L'arracheuse intégrale Ropa Panther 2 au travail. (©Ropa)

A près la Tiger 6, Ropa sort l’arracheuse intégrale à deux essieux Panther 2. Près de 12 000 visiteurs l’ont découverte les 26 et 27 octobre derniers à Moyvillers dans l’Oise lors du salon Betteravenir. Sous le capot, elle hérite du moteur de sa grande sœur, la Tiger 6. Un bloc six cylindres Volvo de 16,12 l de cylindrée, proposé en deux puissances. La version 700 ch répond aux exigences de la norme Tier 4 final grâce à la technologie SCR et à l’utilisation d’AdBlue. Le couple maximum de 3 200 Nm est obtenu dès 1 260 tr/min et, au travail, le régime moteur n’excède pas 1 100 tr/min. Résultat, la consommation de carburant diminue et le couple s’élève à 3 150 Nm, soit 28 % de plus que la Tiger 6.

Ceux qui arrachent en conditions difficiles peuvent opter pour un "félin" plus puissant. Le constructeur propose une version sans AdBlue et sans catalyseur SCR ni régénération des gaz. Il reprend le même moteur, mais dopé à 768 ch. Le couple maxi atteint 3 260 Nm, toujours à un régime de 1 260 tr/min. Par rapport à la première génération, un couple supérieur de 33 % et 268 ch supplémentaires facilitent le travail en côte, la vidange à l’arrachage et permettent d’utiliser un bâti XL de plus de six rangs.

40 Km/h à seulement 1 240 tr/min

Sur la route, la Panther porte bien son nom. Elle se déplace jusqu’à 40 km/h (dans les pays où la législation l’autorise) à seulement 1 240 tr/min. Même lors des déplacements, la consommation est maîtrisée. Au champ, la Panther 2 est plus rapide que son aïeule, et atteint 16,5 km/h, soit 1,5 km/h de plus. À l’arrachage, le régime est limité à 1 100 tr/min. Cependant, il est régulé jusqu’à 1 650 tr/min selon la charge moteur grâce à la fonction Automotif. Une fois lancé, le félin est stoppé par un système de freinage, dont les disques, à bain d’huile, sont insérés dans les essieux. La transmission directe par cardan garantit un couple élevé et une bonne motricité sur les quatre roues.

Avec cette puissance, Ropa revoit à la hausse la capacité de nettoyage. La marque installe un 7e rouleau sur le bâti arracheur, ce qui accroît de 15 % le débit de nettoyage. La sortie élargie vers le tapis de transfert sous cabine améliore le flux de betteraves vers les turbines. La première d’entre elles a un diamètre de 1,74 m et les deux autres de 1,55 m. Avant d’arriver dans la trémie, les betteraves sont dirigées vers un tapis annulaire d’un mètre de large.

50 s pour vidanger 30 m3 de betteraves

Côté trémie, l’agriculteur dispose d’une capacité de 30 m3 remplie automatiquement. Objectif : maintenir une bonne traction grâce à la répartition homogène de la charge. Une fois la trémie pleine, deux capteurs à ultrasons avertissent le chauffeur et l’ordinateur de bord enregistre automatiquement l’information. Le tapis de déchargement achemine la récolte en limitant les coups grâce aux doigts en polyuréthane souple. Selon le constructeur, 50 s suffisent pour vider la totalité de la réserve.

À bord, c’est tout confort. La cabine R-Cab a été redessinée et améliorée. Des silentblocs absorbent les chocs pour préserver le dos du conducteur et le siège central augmente la visibilité sur l’organe d’arrachage. Autour, des étagères et des compartiments de stockage optimisent l’espace et le rangement. Une boîte réfrigérée et un siège climatisé sont disponibles de série. L’hiver, les plus frileux apprécieront le siège chauffant. De jour comme de nuit, la visibilité est assurée grâce à des phares à Led.

La suspension hydraulique absorbe 33 % des imperfections du sol

Les nouvelles technologies ne sont pas en reste. Le terminal de commande regroupe toutes les fonctionnalités de l’engin. L’utilisateur surveille le fonctionnement de chaque organe sur l’écran tactile de 12,1 pouces. Il modifie les réglages via les touches tactiles ou à l’aide des sélecteurs R-Select ou R-Direct placés à proximité du joystick.

Le châssis breveté a été développé spécialement pour cette machine. Le flux hydraulique des vérins de suspension des essieux effectue la liaison entre le pont avant pendulaire et l’essieu arrière. Seules 33 % des irrégularités du sol remontent vers le châssis. L’arracheuse est plus stable et le bâti mieux guidé.

Enfin, des pneumatiques de 2,05 m de diamètre offrent une grande surface de portance. À l’avant, Ropa a installé des Michelin Ultraflex IF de dimension 800/70 R 38 et à l’arrière des Utraflex IF 900/60 R38. De quoi réduire le tassement des sols. 

À lire également >>> toute l'actualité des arracheuses à betteraves


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous