Marché tracteur Acheter un tracteur neuf ou d’occasion ?

Terre-net Média

Si chaque année en moyenne 39 507 tracteurs neufs se vendent en France, il ne faut pas non plus négliger les 90 786 tracteurs d’occasion. Dans ces années plus difficiles, ou tous les budgets doivent être regardés à la loupe, le choix d’un nouveau tracteur peut s’avérer délicat. Vaut-il mieux opter pour un tracteur neuf ou un tracteur d’occasion ? Quelques éléments de réponse.

En France, sur les 10 dernières années, il s’est immatriculé en moyenne 2,3 fois plus de tracteurs d’occasion que de modèles neufs. En 2015, le service de l’observation et des statistiques (SOeS) du ministère de l’environnement a ainsi recensé 37 947 immatriculations de tracteurs neufs, contre 84 555 pour les engins d’occasion.

Immatriculations de tracteurs agricoles occasion et neufs sur les 10 dernières années.

 

Pourtant, acheter un tracteur neuf offre de nombreux avantages, car l’agriculteur bénéficie :

  • de la garantie constructeur (tranquillité d’esprit, budget d’entretien prévisible) ;
  • d’un financement intéressant (participation du constructeur) ;
  • de faibles coûts d’entretien les premières années car les pièces d’usure sont neuves (ex. : les pneumatiques).
  • d’un large choix d’options électroniques ou mécaniques (prise de force et relevage avant en particulier) ;
  • du confort de conduite des dernières générations ;
  • des technologies les plus récentes ;
  • de la réduction réglementaire des émissions polluantes du moteur par rapport aux anciennes machines ;
  • d’une plus grande souplesse fiscale avec des dispositifs plus nombreux et une charge plus élevée que sur les occasions, d’où une incidence sociale et fiscale plus forte.
  • de contrats de location incluant la maintenance (l’investissement devient alors une charge d’exploitation à coût fixe).

Enfin, qui ne rêve pas d’avoir dans sa cour de ferme le tout dernier modèle sorti, histoire de frimer un peu ? Un argument non rationnel, qui a son importance.

Des modèles éprouvés

Mais l’achat d’occasion présente aussi de nombreux atouts. Le premier, non des moindres : le prix inférieur au matériel neuf pour un service rendu équivalent. Après tout, un tracteur de 150 ch est un tracteur de 150 ch.

En outre, l’occasion se déprécie moins rapidement que le neuf, qui perd 15 à 20 % de sa valeur la première année, 15 à 20 % la deuxième et 12 à 15 % la troisième, etc. Un tracteur de trois ans représente donc une économie de 45 à 55 %.

Autre intérêt de l’occasion : la disponibilité, surtout en cas d’incident rendant inutilisable l’ancienne machine. Le matériel recherché est souvent disponible dans le parc d’un concessionnaire, quelque part en France, et peut être mis en service rapidement, moyennant quelques impasses sur certaines options.

On peut également limiter les dépenses puisque les générations antérieures de moteurs ne consomment pas d’AdBlue.

Le mode d’achat permet aussi de pouvoir choisir un modèle dont la fiabilité a été éprouvée, ce qui limite les mauvaises surprises par la suite.

Et si l’on est fidèle à son concessionnaire, c’est aussi l’opportunité de changer de marque de temps en temps.

Certains gros tracteurs tournent très peu. C’est pourquoi il n’est pas rentable de les acheter neufs. En effet, la décote prend en compte le nombre d’heures d’utilisation mais aussi l’âge de la machine.

Bien lire les annonces

Acheter neuf, c’est le prix à payer pour s’assurer la tranquillité. Car, lorsqu’on achète d’occasion, on n’est pas à l’abri des mauvaises surprises. Par exemple, on ne sait pas comment l’entretien a été fait.

Entre un engin de 4 ans affichant 2 500 heures, et un autre de plus de 15 ans avec 12 500 heures au compteur, il n’y a pas photo et pourtant, ceux sont tous les deux des "occases". Attention donc à bien lire les annonces et à toujours essayer avant d’acheter.

Hors fiscalité, l’occasion récente est certainement le meilleur compromis, à condition que la différence de prix par rapport au neuf soit suffisante.

Le portrait robot d'un tracteur d'occasionLe portrait robot d'un tracteur d'occasion (©Terre-net-média) 

Sources : SOeS-RSVERO : service de l'observation et des statistiques - répertoire statistique des véhicules routiers.
© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous