[Vient de paraître] Terre-net Magazine Céréales et colza : des variétés plein la tête

Terre-net Média

Pour 2016, les semenciers proposent de nombreuses nouveautés en céréales et colza. Si le potentiel de rendement et la résistance aux maladies restent les premiers critères de sélection et de choix des agriculteurs, d’autres paramètres révèlent des intérêts inattendus. Explications dans le Grand angle de Terre-net Magazine n°57, qui vient d’arriver chez vous.

Couverture Terre net magazine numero 57Consulter Terre-net Magazine en ligne ICI.
(©Fotolia, Terre-net Média // Création Terre-net Média)

Deux nouvelles tendances se dessinent en 2016 pour les choix variétaux en céréales et colza. En blé tendre, les céréaliers tiennent compte de plus en plus du taux de protéines. Et en colza, la variété ES Alicia, utilisée comme "piège à méligèthes", s'est fait sa place et couvre désormais 5 000 ha. Ainsi, privilégier le rendement n’est plus le seul élément de décision. Pour plus d’informations, lire le Grand angle (p. 32 à 40) du dernier numéro de Terre-net Magazine, que vous venez de recevoir.

Bien que les limaces ne soient pas la principale menace sur betteraves, elles peuvent entraîner une baisse de la densité de plantes et des pertes de rendement. La lutte préventive, comme l’élimination des repousses ou le broyage des couverts, n’a pas permis de diminuer les populations. À partir de 30 000 plantes, l’Institut technique de la betterave conseille un re-semis. Plus de détails dans la rubrique Performance production, pages 18 et 20.

Le Case Optum 270 CVX, un vrai cheval de course

Robe rouge, courbes sculptées, puissance : le dernier poulain de l’écurie Case, l’Optum 270 CVX, est un vrai cheval de course. Nicolas Delattre, agriculteur dans le Pas-de-Calais, a testé ce pur-sang et on peut dire qu’il n’a pas ménagé sa monture. « Les 270 ch sont bien là, on sent qu’ils cravachent ! », insiste-t-il. Retrouvez l’intégralité de l’essai de cet engin pages 24 à 27. Plus de 400 ch, soit plus 130 ch supplémentaires, un club de tracteurs de moins en moins fermé, duquel Case IH est un habitué, aux côtés de Challenger, Claas, John Deere et New Holland. Cette année, un p’tit nouveau y est admis, Fendt. Tour d’horizon de ces modèles qui nous font tous rêver, dans Pleins phares p. 30-31.

Toutefois, une question se pose : peut-on encore produire des matériels agricoles en France, sachant qu’il n’y a plus de marques françaises de tracteurs ? Réponse d’Alain Savary, directeur général de l’Axema (union des industriels de l’agro-équipement), de Laurent de Buyer, secrétaire général et de Patrick Perard, président.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous