Parts de marché tracteurs 2016 Les écarts se resserrent sur le podium !

Terre-net Média

Alors que les ventes des tracteurs agricoles sont en baisse, quelle est la part de marché de chaque tractoriste en 2016 ? Le nombre d’immatriculations de tracteurs comparables est désormais arrêté. Nous vous donnons, en avant-première, les estimations de parts de marché, marque par marque. Le classement est-il modifié par rapport à l’an dernier ?

Le top 5 des parts de marché tracteurs 2016 en FranceLe top 5 des parts de marché tracteurs 2016 en France. (©Terre-net Média )

En 2016, les tractoristes voient les ventes de tracteurs neufs diminuer de près de 10 %. Le premier semestre, porté par la loi Macron, n’a donc pas suffi à contrebalancer les effets conjugués de la fin des avantages fiscaux, des prix du lait bas et de la mauvaise récolte 2016. Sur l’ensemble de l’année, on compte tout de même plus de 25 000 immatriculations de tracteurs comparables neufs. La chute annoncée sur ce marché a donc bien eu lieu puisque ce chiffre était supérieur de 7 % en 2015.

En revanche, 2016 confirme la reprise observée depuis plusieurs années sur le marché des tracteurs spécialisés, avec une augmentation de plus de 10 %, ce qui représente plus de 4 000 machines immatriculées sur ce segment de marché cette année.

 

Le classement des fabricants de tracteurs par marque

Toutes les parts de marché des tracteurs agricoles en France en 2016Toutes les parts de marché des tracteurs agricoles en France en 2016 (©Terre-net Média) 

John Deere

Le constructeur conserve sa première place, mais perd un peu plus d’un point de part de marché. Ceci en raison de l’embellie des ventes de tracteurs spécialisés et des immatriculations réalisées par les fabricants qui n’étaient pas encore passés à la nouvelle norme moteur. Ainsi 1 200 à 1 400 machines ont été immatriculées en septembre alors qu’elles n’étaient pas encore vendues.

New Holland

La marque italienne gagne 0,5 point de part de marché, grâce aux tracteurs de polyculture-élevage des gammes T5 et T4, qui plaisent beaucoup aux agriculteurs. Elle profite aussi d’un volume de vente important de modèles spécialisés.

Claas

Le groupe est en très légère régression avec une baisse de 0,2 point du fait, encore une fois, de l’amélioration du marché des tracteurs spécialisés. En effet, les Nexos n’étaient pas disponibles en quantité suffisante, ce qui a pénalisé les résultats.

Fendt

Fendt remonte d’une place au classement des tractoristes, et sa part de marché progresse de 1.1 %. Il bénéficie d’une demande porteuse en tracteurs spécialisés, mais surtout de la pleine disponibilité de ses modèles standard. Autre élément entrant en ligne de compte : la professionnalisation de son réseau de distribution.

Massey Ferguson

Le recul de l’Américain s’explique par un trou d’air en milieu d’année dans la prise de commandes. Toutefois, celles-ci sont reparties à la hausse sur la fin 2016 et les reports sur 2017 devraient rétablir la situation rapidement.

Case-IH

La firme perd 1,1 % de part de marché, notamment à cause des retards de production de la nouvelle gamme Luxxum et, dans une moindre mesure, des tracteurs Maxxum. En effet, la transition entre les anciennes et les nouvelles générations de moteur a contraint le constructeur, à arrêter en septembre dernier la commercialisation des modèles de polyculture-élevage. Aujourd’hui encore, l’usine n’est pas en pleine production.

Kubota

La marque japonaise est l’une des surprises de ce classement. Et la part de marché qui inclus les DOM serait même encore supérieure. L’usine française du constructeur aide sûrement à progresser de la sorte.

Valtra

La progression des parts de marché de Valtra est due à deux facteurs. Tout d’abord son réseau de distribution qui s’est professionnalisé. Ensuite, les gammes T4 et N4 ont été entièrement renouvelées.

Deutz-Fahr, Same, Lamborghini

Des problèmes de disponibilité sur les modèles de moyenne et haute puissance pénalisent Deutz-Fahr cette année et font baisser sa part de marché de 0,25 point. En revanche, Same et Lamborghini tirent profit du rebond des ventes de tracteurs spécialisés et leurs parts de marché s’améliorent de 0,25 point. Résultat : le groupe est stable en France.

McCormick et Landini

Les bonnes performances des tracteurs VSF ainsi que  le renouvellement des principales gammes, permettent d’augmenter légèrement la part de marché du groupe Argo.

Les données ci-dessus sont des estimations de parts de marché pour les tracteurs en 2016, réalisées comme chaque année par Terre-net Média. Deux facteurs viennent les impacter et jouent aussi sur le volume global de ventes :
  • plus de 1 000 tracteurs ont été immatriculés en urgence en septembre car ils sont équipés d’anciennes générations de moteurs, ne répondant plus aux normes de dépollution en vigueur ;
  • en fonction des entreprises, le marché commence à 30, 40 ou 50 ch. C’est ce que les constructeurs appellent le marché comparable.
À noter : nous n’avons retenu pour le classement des tractoristes que les marques dont la part de marché tracteur dépasse 1 % en 2016. Avec la règle des arrondis, le total dépasse légèrement les 100 %.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous