[Avis d'agris] Achats en ligne Hubert Lippens : « Dénicher des matériels introuvables près de l’exploitation »

Yann Kerveno Terre-net Média

Le e-commerce, désormais incontournable s'agissant des achats de grande consommation, trouve-t-il sa place dans le quotidien de l'agriculteur ? Si le face à face reste un principe de base des échanges commerciaux en agriculture, certains voient bien l'intérêt de passer par internet pour s'approvisionner. Hubert Lippens, lui, cherche les bonnes occasions de matériels qu'il ne trouve pas dans son secteur.

Livraison de colisInternet aide à trouver des équipements introuvables près de chez soi. (©Artfamily, Fotolia)

En Haute-Vienne, au pied du Massif Central, Hubert Lippens exploite une petite cinquantaine d’hectares en polyculture-élevage. C’est un pionnier des achats sur internet en agriculture. « J’ai commencé, il y a une dizaine d’années, par du matériel d’occasion et des pièces détachées sur E-bay. Et je n’ai plus arrêté, raconte-t-il. J’y suis d’abord allé par curiosité, puis pour trouver des machines et des outils d’occasion. »

S’il achète directement en ligne du petit matériel et de l’huile, l’agriculteur consulte également les petites annonces pour dénicher des modèles qu’il ne trouve pas à proximité de sa ferme. « J’ai acheté deux tracteurs en parfait état dans une autre région, dans l’Eure précisément. Ils n’étaient plus assez puissants pour leurs propriétaires mais chez moi, ils sont parfaits », explique-t-il avant d’ajouter que les concessionnaires locaux n’ont pas ce type d’engin dans leur parc.

En revanche, il ne commande que très rarement ses intrants en ligne. « La coopérative du coin est assez compétitive. De plus, il y a souvent des quantités minimales à respecter pour pouvoir être livré. Un camion entier ou même un demi, c’est beaucoup trop pour moi. Ou alors, il faut faire des commandes groupées avec des voisins, mais ce n’est pas toujours facile à mettre en place. » Hubert Lippens reconnaît toutefois que ce serait peut être une bonne solution en agriculture biologique. « Internet pourrait être intéressant pour les semences comme pour les équipements spécifiques au bio. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous