Céréales Saaten-Union baisse le prix de ses blés hybrides et inscrit cinq variétés

Terre-net Média

Saaten-Union inscrit deux blés hybrides, deux blés conventionnels et une orge de printemps. Le semencier décide de baisser le prix des semences de blé hybride en 2015 pour permettre aux agriculteurs d’augmenter la rentabilité de leur culture.

Blé hybride Saaten-UnionSaaten-Union annonce un gain de 15 % de rentabilité pour la culture du blé hybride, engendré par la baisse du prix de ses semences. (©Terre-net Média)

Saaten-Union, spécialiste du blé hybride, annonce « des surfaces record de multiplication de semences en lien avec le développement des surfaces en France et en Europe » et présente ses deux dernières variétés inscrites. Hyguardo est le premier blé hybride résistant à la cécidomyie, et Hynergy, demi-tardif, bénéficie d’une finition rapide qui lui permet d’être semé, et récolté, tôt. Des variétés voient leur qualité reconnue : Hywin rejoint la liste des variétés en observation de l’Anmf, Hyspeed devient Bpmf, et Hybiza est reclassée Bps.

En blé conventionnel, Saaten-Union inscrit Cameleon, variété très précoce qui se distingue par « son potentiel de rendement (117,9 % des témoins zone sud) et son très bon comportement face aux maladies ». Trublion, adapté aux régions méridionales, allie « un profil sanitaire très favorable et une bonne valeur de panification ». Enfin, l’orge de printemps, Sangria, admise en validation technologique par le Cbmo, « illustre le savoir-faire brassicole de Saaten-Union ». 

Saaten Union baisse le prix de ses semences

Selon une étude menée par Saaten Union sur la base de 177 essais conduits en conditions agriculteurs entre 2009 et 2014, le blé hybride présente un avantage en termes de rendement brut de + 8 q/ha par rapport aux variétés autogames. En intégrant le coût des semences, le blé hybride confirme sa rentabilité avec un gain net de 3 q/ha.

« Cet écart technique est observé en toute situation, selon les précédents ou même les types de sols. En effet, que ce soit dans les années à fort différentiel technique comme 2011 ou dans les années à fort potentiel telles que 2013 et 2014, le blé hybride se démarque par sa productivité et sa rentabilité. » Cependant, en 2015, Saaten Union décide de baisser le prix des semences de blé hybride, une évolution rendue possible grâce à une diminution des coûts de production. Cette baisse représente 0,5 q/ha supplémentaire soit un gain de 15 % de rentabilité d’après le semencier.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous