Tritordeum Structuration de la filière française

MO Terre-net Média

Après la présentation l’année dernière du Tritordeum, nouvelle céréale issue du croisement entre le blé dur et une orge sauvage, Agrasys présente la structure de la filière en France.

Agrasys, antenne du Conseil supérieur des recherches scientifiques espagnol, a présenté, lors des Journées techniques de la meunerie et des industries céréalières, la structure de la toute récente filière du Tritordeum en France. Après sa présentation officielle l'année dernière, la nouvelle céréale est devenue une réalité commerciale dans le pays.

Le Tritordeum, nouvelle espèce issue du croisement naturel entre blé dur (Triticum durum) et orge sauvage (Hordeum chilense), aux avantages « agronomiques, nutritionnels et organoleptiques », suscite l'intérêt du secteur comme l'illustrent trois récents lancements de produits : un levain déshydraté biologique commercialisé par Böcker France, une gamme de mixes, prémixes et améliorants développée par Gemef Industries et le premier pain frais biologique 100 % Tritordeum lancé par les Ets Moulin.

Quant à la filière, Agrasys détient les droits exclusifs de commercialisation de la céréale, et Agri Obtentions, filiale commerciale de l’Inra qui a pour mission la création et la valorisation d’innovations variétales, est en charge de la production et de la vente des semences. Thierry Hache, courtier assermenté près la cour d’appel d’Angers, sécurise les contrats d’achat et de vente des semences et du grain aux coopératives et meuniers partenaires. La filière s'est montée en moins d’un an grâce aux accords conclus avec des coopératives (Coop de Mansle, Dromoise de Céréales, François Cholat et Groupe Dauphinoise), moulins (Dupuy Couturier et Decollogne), fabricants d’ingrédients et de produits finis. Au total, onze sociétés adhèrent au projet dont la philosophie est de « garantir les revenus aux agriculteurs en sécurisant les prix et de promouvoir les principes de l’agriculture durable ». 

Les surfaces cultivées dans le pays sont passées de 40 hectares en 2015 à 160 hectares pour la prochaine campagne. Actuellement, le Tritordeum est cultivé en Espagne, en France, en Italie et en Turquie en agriculture conventionnelle et biologique. La prévision totale en Europe pour la campagne 2016/2017 est de 1 300 hectares.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous