Tournesol et soja Désherbage : de nouvelles stratégies pour demain

| par CZ, d'après Cetiom | Terre-net Média

L’arrivée récente sur le marché de tournesols résistants à des herbicides de post-levée à large spectre d’action va amener, dans les années qui viennent, une évolution importante dans la façon de désherber le tournesol.

  • -a
  • A+

Ces innovations apportent, en effet, des solutions techniques pour maîtriser des adventices difficiles, voire impossibles à contrôler avec les moyens de lutte qui existaient jusqu’à maintenant. Elles possèdent, de plus, un certain nombre d’avantages environnementaux : faibles grammages épandus, bonne compatibilité avec les moyens mécaniques…

Ces atouts apparaissent en adéquation avec les objectifs de réduction des quantités d’herbicides épandus (Plan Ecophyto 2018).

Combiner les outils

Elles ne doivent pas, cependant, être considérées comme des « solutions miracles », mais comme des atouts complémentaires à combiner aux solutions existantes : chimiques, mécaniques et agronomiques. « Depuis 2009, les producteurs d’oléagineux disposent d’innovations en matière de désherbage du tournesol et du soja », explique Franck Duroueix, du Cetiom d’Agen.

En effet, le produit Pulsar 40 (BASF Agro) dispose d’une AMM sur tournesol tolérant Clearfield et soja à la dose de 1,25 l/ha. Le produit Express SX (Dupont Solution) dispose d’une AMM sur tournesol tolérant Express Sun à la dose de 45 g/ha et 60 g/ha sur ambroisie. Ce dernier doit être utilisé en mélange extamporané avec Trend90 à 0,1%.

Opérer en post-levée

« Ces solutions permettent désormais d’opérer en post-levée, à 4 feuilles du tournesol ou du soja, soit environ 1 mois après le semis », poursuit Franck Duroueix.
Ces herbicides agissent au niveau des zones méristématiques en inhibant la division cellulaire. Ce mode d’action est assez long, avant de voir disparaître les plantes (nécrose des zones méristématiques puis mort de la plante).
Express SX ne montre aucun manque de sélectivité sur tournesol tolérant. L’application de Pulsar 40 peut parfois s’accompagner de jaunissements passagers sans aucune incidence sur le rendement.
En culture de soja, les tassements liés à l’application de Pulsar 40 sont un peu plus fréquents, mais sans incidence sur le peuplement de la culture et le rendement.

Un réel atout pour les producteurs

Le désherbage de post-levée devient une réalité sur flore classique, ce qui permet de s’affranchir de conditions climatiques sèches affectant parfois les produits à action racinaire.
En bonnes conditions, sur cette flore classique, les efficacités de ces nouveaux produits apparaissent comparables à celles de ces solutions anciennes. « Mais la nouveauté se manifeste surtout contre les flores difficiles avec de très bons niveaux d’efficacité : ambroisie, ammi-majus, bidens, datura, liseron des haies, tournesol sauvage et xanthium », illustre Franck Duroueix.
Express SX permet également un contrôle du chardon (voir tableau ci-dessous).

En culture de soja, l’emploi de Ronstar reste très limité en boulbènes pour des raisons de sélectivité.
Avec Pulsar 40, de bons niveaux d’efficacité pourront être retrouvés, en particulier sur morelle et flores difficiles.
Dans certaines conditions de flores, les programmes associeront prélevée et post-levée. C’est en particulier le cas avec Express SX qui ne présente aucune efficacité sur graminées. Il devra intégrer à un programme contenant Mercantor Gold, Prowl ou Atic Aqua.

Pour aller plus loin

  • Limiter l’apparition de résistances, lire ici
  • Une première offre variétale, lire ici

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Pub

A lire également

PUB