Pratiques de fertilisation Un agriculteur sur deux pratique la modulation, le plus souvent sans être équipé

Terre-net Média

Les sondages confirment que la modulation de la fertilisation est entrée dans les pratiques courantes mais peu d'agriculteurs ont, pour le moment, franchi le cap de s'équiper pour cela.

La modulation de la fertilisation semble aujourd'hui avoir dépassé le phénomène de mode mais qu'en est-il réellement ? Selon un sondage réalisé en ligne du 4 au 12 avril, près d'un agriculteur sur deux a dépassé le stade du pilotage de la fertilisation et adopté le principe de modulation des apports. Et ce, non seulement pour l'azote (31,7 % des répondants) mais pour tous les éléments fertilisants s'agissant de certains (16,4 %).

Concernant la fertilisation azotée précisément, un sondage réalisé en ligne du 12 au 25 avril, révèle que 40 % des agriculteurs ont recours à la modulation mais uniquement de manière manuelle pour encore plus de 27 %. Près de 14 % ont cependant passé le cap de l'équipement. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous