Budget La dotation du ministère en baisse de 1,8% à 4,89 milliards d'euros

AFP

PARIS, 22 sept 2004 - Le budget pour l'agriculture, l'alimentation, la pêche et les affaires rurales, doté de 4,89 milliards d'euros pour 2005, est en baisse de 1,8% par rapport au budget initial de 2004 (4,98 milliards d'euros), selon le projet de loi de finances présenté mercredi au conseil des ministres et publié par Bercy.

Grâce à un report de crédits exceptionnel de 90 millions d'euros qui n'ont pas été consommés en 2004, le ministère de l'Agriculture "disposera en fait d'un budget en reconduction qui lui permettra notamment de financer quatre mesures prioritaires", estiment les services de M. Hervé Gaymard dans un communiqué publié mercredi. Pour assurer le lancement du sytème privé d'assurance-récolte, qui doit remplacer à terme le Fonds national de garantie des calamités agricoles (FNGCA), une somme de 10 millions d'euros est prévue. Le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) Jean-Michel Lemétayer avait réclamé un minimum de 30 M EUR la semaine dernière à Rennes au ministre de l'Economie et des Finances Nicolas Sarkozy.

La création d'un fonds unique consacré à la rénovation des batiments d'élevage pour mieux maîtriser les pollutions agricoles sera doté de 55 millions d'euros. Quinze millions d'euros seront affectés a l'engagement d'une politique volontariste dans le domaine phytosanitaire tandis que le renforcement de l'enseignement supérieur et de la recherche, avec l'ouverture de plus de 100 postes d'enseignants, de chercheurs et de techniciens, disposera de 228 millions d'euros. Le ministère de l'Economie indique pour sa part que 200 départs de fonctionnaires ne seront pas remplacés au ministère de l'Agriculture.

La politique de promotion des exportations agricoles sera réformée. "Les relations entre l'Etat et la Sopexa (société pour l'expansion des ventes des produits agricoles et alimentaires) seront redéfinies et clarifiées" selon Bercy, "pour mieux identifier les activités réalisées par cette société pour le compte de l'Etat", qui veut se retirer de cette société anonyme dont il détient le quart du capital.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous