Légumes La FNPL dénonce les "arrivées massives" de tomates de Turquie

AFP

PARIS, 24 sept 2004 - La Fédération nationale des producteurs de légumes (FNPL) a dénoncé les "arrivées massives de tomates turques sur les marchés de gros" français, notamment à Rungis, jeudi dans un communiqué.

Selon la FNPL, ces tomates turques arrivent "à des prix qui se situent entre 25 et 35 centimes d'euro, voire 15 centimes par kilo". Pourtant, selon la FNPL, "d'après les accords commerciaux de l'Union européenne avec les pays tiers, les tomates turques devraient acquitter une taxe de 30-35 centime d'euro par kilo quand leur prix d'entrée dans l'Union européenne est inférieur à une valeur forfaitaire. Celle-ci est régulièrement actualisée par les services de la Commission et est actuellement de 67 c/kilo."

La FNPL dénonce donc "le côté aléatoire des mécanismes des contrôles mis en place dans l'Union européenne, ce qui laisse la place à toutes sortes de manoeuvres plus ou moins frauduleuses, et en tout cas facteur de troubles économiques." "Après une campagne catastrophique, des accords de libre échange aggravés avec le Maroc, des importations à vil prix de tomates polonaises, favorisés par un véritable dumping social et une absence de maîtrise des échanges commerciaux, les producteurs ne peuvent accepter ce qu'ils considèrent comme une véritable provocation", affirme la FNPL.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous