Porc Risque de rechute des prix au second semestre

Agra Presse

L'importance des disponibilités en élevage en France inquiète l'Ofival (office des viandes) qui craint, dans les prochains mois, que le marché français soit plus dégradé que dans le reste de l'Union européenne.

Le Conseil spécialisé de l'Ofival, qui s'est tenu le 23 septembre, a été l'occasion de constater que la production française avait fortement reculé au premier semestre. Celle-ci a baissé de 2,7% au premier trimestre et de 3,6% au second . Au niveau européen, l'offre n'a baissé que de 0,4% au premier semestre. Toutefois, constatent les analystes de l'Ofival, «l'offre française en porcs charcutiers dans les prochains mois pourrait être relativement conséquente». L'équilibre offre-demande restant fragile dans l'Union européenne, et la consommation de porc étant plutôt orientée à la baisse depuis le début de l'année, «seule une reprise de l'économie pourrait modifier la tendance».



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous