Consommation Les chocolatiers et confiseurs réclament une TVA à 5,5% dès 2005

AFP

PARIS, 1er oct 2004 - Les chocolatiers et confiseurs de France réclament un taux réduit de TVA (5,5% au lieu de 19,6%) pour leurs produits dès le 1er janvier 2005, à l'instar "de tous les autres produits alimentaires sans aucune exception", a indiqué jeudi la Confédération nationale des chocolatiers et confiseurs de France.

Réunis le 28 septembre en convention nationale à Pau (Pyrénées-Atlantiques), ils ont décidé de lancer un appel au ministre du budget, Dominique Bussereau, pour qu'il intervienne auprès du Gouvernement afin que la loi de finances fixe au 1er janvier 2005 un taux réduit pour les produits de la chocolaterie-confiserie, indique la Confédération dans un communiqué.

Jusqu'à présent, le taux de 19,6% est appliqué pour toute la confiserie ainsi que sur la majorité des chocolats. Seules "les tablettes de chocolat rectangulaires et qui ne sont composées que de chocolat bénéficient d'un taux de TVA réduit (5,5%)", a expliqué à l'AFP Isabelle Guené, secrétaire générale de la Confédération. "S'il y a le moindre éclat de noisette, ou abricot confit ou autre, un taux de 19,6% est appliqué", a-t-elle précisé. La Confédération rappelle que le gouvernement applique un taux réduit sur 98% des produits alimentaires, y compris des produits de luxe tels que le foie gras et les langoustes.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous