Négoce et matières premières Cargill voit ses bénéfices chuter à cause d'effets de change au Venezuela

Afp

Le géant américain du négoce et de la transformation des matières premières agricoles Cargill a vu son bénéfice net chuter de 19 % lors de son exercice décalé 2013-2014, à cause notamment de taux de change défavorables au Venezuela.

Le résultat net s'établit à 1,8 milliard de dollars au 31 mai, contre 2,3 milliards l'année précédente, annonce le groupe basé à Minneapolis dans un communiqué publié jeudi.

Le chiffre d'affaires sur l'exercice recule de 1 %, à 134,9 milliards de dollars.

Sur le seul 4e trimestre, le bénéfice net diminue de 12 % à 424 millions de dollars, malgré un chiffre d'affaires en progression de 2 % à 36,2 milliards.

Les taux de change au Venezuela ont eu un impact négatif sur le pôle Nutrition animale et sur celui des Ingrédients alimentaires, explique le communiqué.

A cause de cela, le pôle Nutrition animale a enregistré des pertes (non chiffrées) au 4e trimestre, mais son résultat est en hausse sur l'exercice, en partie grâce à « l'impact positif des acquisitions des récentes années ».

Ce segment a bénéficié des bons résultats de l'activité bœuf, dynamisée par « une meilleure efficacité opérationnelle, de bons résultats dans l'alimentation du bétail en Amérique du Nord et des exportations prospères de bœuf australien ».

Le pôle Ingrédients alimentaires, en recul, a aussi souffert d'une « situation économique plus mauvaise dans certains pays ».

Le pôle des céréales et grains voit ses bénéfices reculer « modérément », « en partie à cause du rejet par la Chine de certaines cargaisons de maïs américain ». Pékin avait affirmé que les bateaux contenaient des Ogm non autorisés.

Les bénéfices diminuent aussi pour le pôle Industrie et services financiers, à cause d'une « mauvaise performance dans l'énergie ». Cargill a d'ailleurs arrêté le négoce du charbon et s'est retiré des marchés européens de l'énergie et du gaz.

Cargill ne donne pas de perspectives chiffrées pour l'année prochaine mais assure « faire des changements pour améliorer ses marges », avec des « changements sélectifs dans son portfolio », comme la création d'une co-entreprise de farine en Amérique du Nord.

Premier groupe d'agrobusiness aux Etats-Unis, non coté en Bourse, Cargill emploie 143.000 personnes dans 67 pays.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous