Energie renouvelable Le Crédit Agricole investit dans l’éolien et entre dans le capital de Weole Energy

Frédéric Hénin Terre-net média

Le spécialiste du petit eolien ouvre son capital à Crédit Agricole Private Equity et à Direct Energie, le premier fournisseur d’électricité alternatif en France. Les deux actionnaires investissent un million d’euros chacun.


Soutenir le développement de Weole
Energy (© Terre-net Média)
Créé en 2007, Weole Energy fournit des éoliennes de petites et moyennes puissances, adaptées à tous types de besoins aux particuliers, exploitants agricoles, entreprises et collectivités territoriales.

Pour accompagner sa croissance, le spécialiste du petit eolien ouvre son capital à Crédit Agricole Private Equity, via son Fcpr Capenergie et à Direct Energie, le premier fournisseur d’électricité alternatif en France. Les deux actionnaires investissent un million d’euros chacun.

Cette levée de fonds vise à soutenir le développement de Weole Energy avec trois objectifs principaux : mettre en place des partenariats stratégiques avec les acteurs du secteur, proposer des solutions complètes alliant innovations technologiques et accompagnement client, faire de l’éolienne pour particuliers, entreprises et collectivités un produit de masse, pour industrialiser un marché encore naissant.

Un marché de 360 millions d'euros

Serge Savasta, responsable de l’activité Energies Renouvelables chez Crédit Agricole Private Equity commente : « Après le grand éolien, le solaire, la biomasse et l’hydro-électricité, nous entrons sur un nouveau segment du marché, qui s’inscrit autant dans la notion de production d’énergie verte que dans celle d’efficacité énergétique. Avec ce type de solution d’auto-production, chacun peut adopter un comportement responsable et maîtriser sa dépendance énergétique. Nous sommes fiers de participer avec Weole Energy au développement de cette filière prometteuse ».

Avec la montée en puissance des problématiques environnementales, l’énergie éolienne a depuis quelques années déjà pris une bonne place dans la course aux énergies renouvelables en France et en Europe. Avec une croissance de 92% en 2007, le marché du grand éolien, qui a représenté l’an dernier 360 millions d’euros, devrait atteindre en France selon une étude de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), plus de 2 milliards d’euros en 2012.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous