Paroles de lecteurs #DevenirAgriculteur : des « bravo » aux « faites un autre métier »

Terre-net Média

La série Paroles de jeunes s'achève. Vous avez été nombreux à commenter ces témoignages de jeunes qui veulent devenir agriculteurs, à les féliciter pour leur motivation et leurs projets, à les mettre en garde contre les difficultés de ce beau métier, voire à les dissuader de s'installer. Extraits.

De futurs agriculteurs parlent de l'agriculture  Des jeunes passionnés et motivés par l'agriculture, il y en a ! (©Terre-net Média)

Moi-même : « Il vous est interdit de perdre votre temps comme nous l'avons fait. Allez donc voir ailleurs pour savoir si les conditions pour vivre une vie épanouie sont réunies en France ! Depuis 30 ans, que des contraintes ! Qui l’eût cru, payer des études d'impact en élevage pour, au final, tout juste vivre de son travail. Dans quel pays paie-t-on pour investir ? Il doit bien y avoir des pays qui accueillent les jeunes à bras ouverts, surtout s'ils ont des diplômes et des idées d'investissement intelligentes. Partez, temps que c’est encore possible. Après, il sera trop tard. Viendront ensuite les regrets et l'amertume du temps gâché inutilement. » 

Phil 47 : « Bravo Loïc et bon vent ! Des jeunes passionnés et motivés avec un objectif réaliste, il y en a et c'est très bien. De nombreuses fermes ont des difficultés mais beaucoup vont bien aussi. Il ne faut pas hésiter à s'impliquer dans la filière principale de son exploitation pour obtenir un maximum d'infos et pouvoir orienter ses objectifs. Sur youTube, "ose ta passion" est une réalité, tous ces jeunes sont installés et réussissent. »

Robin des champs : « Je suis d'accord avec Moi-même. Quand je vois l'autosatisfaction de Le Foll avec ses mesures insuffisantes, l’Europe qui n'écoute pas et la France qui coule, j'ai peur pour tous ces mômes que nous avons été un jour (...)... »

Phil 47 : « (...) Justement, à nous, leurs aînés de les épauler, d’expliquer nos problèmes aux élus dès que l'on peut et de les secouer chaque fois qu'ils tournent la tête (...). »

Digmout : « Il a bien raison ce jeune, son raisonnement est sain. L'inverse de celui des syndicats agricoles, qui font tant de mal à la profession. Partant sur cette bonne base, Émilien ne pourra que réussir et faire partie des Happy Farmers. Bravo à cette jeunesse. »

« Il faut continuer à proposer des solutions pour que les jeunes puissent réaliser leurs rêves ! »

Chrislait : « Les industriels et les GMS peuvent dormir tranquille. Ils trouveront demain encore des gens prêts à bosser pour moins que rien. »

Rutabaga : « (...) Il faut continuer à nous défendre et surtout à proposer des solutions pour que les jeunes puissent réaliser une partie de leurs rêves, de leurs envies, et trouver leur place dans ce métier si utile. »

Chimel : « Aurélien a tout compris, mais c'est sans doute plus facile à un jeune qui démarre de définir son système de production en fonction des besoins de l'économie qu'à des agriculteurs déjà installés, avec des investissements coûteux à rembourser (...). »

Robin des champs : « (...) Pensez à tous les Aurélien de France et d'Europe, qui voudraient bien exercer leur métier et faire leur vie si c'était possible... Fossoyeurs des paysans, réfléchissez au mal que vous faites. »

Steph72 : « Est-ce aider un JA que de l'installer avec des prix où aucune étude économique ne passe, c’est-à-dire avec du lait en dessous de 300 € ! À moins qu'il compte sur le salaire de sa compagne ou qu'il puisse vivre avec moins de 1 000 € par mois. »

Lili71 : "Je me suis installée en 2008 et je me laissais 10 ans pour faire un bilan: il me reste deux ans, mais ma décision est à 90 % prise. Il faut être "con" pour travailler 365 jours par an, pour presque rien. Si vous êtes jeunes, travailleurs et motivés, trouvez un métier qui rémunère vos efforts et surtout, ne faites pas agriculteur ! »

« Les jeunes sont une chance pour le secteur agricole »

Bocaorne : « "Une agriculture un peu moins intensive, qui recherche moins la quantité que la qualité en favorisant les circuits courts, les labels ou l'agriculture biologique" Un jeune homme bien formaté pour répéter les slogans officiels. Ce n'est pas avec ces solutions sympathiques mais marginales que nous assurerons l’autosuffisance alimentaire de 65 millions de Français. »

Robin des champs : « Pour rire, une chose est sûr, les jeunes agricultrices sont de plus en plus mignonnes .Hé les gars, ne laissez pas les chinois... »

Thierry Voisenet : « Gabriel, tu as raison, l'agriculture industrielle voulue par le système coopératif et professionnel agricole nous emmène dans le mur. »

Pierre : « Tu te lèves tôt le matin pour travailler jusqu'au soir et tu lis vite fait un témoignage de ton fils de 21 ans, témoignage d'un futur entrepreneur... ?#‎PAPAESTCONTENT » (lu sur Facebook sur le compte du papa de Gabriel).

Phil – 14 : « Bonjour Charlotte, j'admire ta passion, ton attachement à cette vache grisette, c'est magnifique. Je te souhaite de pouvoir reprendre l'exploitation de tes parents. »

Guiseppe : « C’est bien que des jeunes aient la passion de notre beau métier (...). Même si nous aimons ce que nous faisons, il dire aux jeunes que ce n’est pas un sacerdoce et que pour vivre, pour élever une famille, il faut de l’argent. Les systèmes productifs en lait traditionnel sont à bout de souffle. Vous, les jeunes, ne soyez pas les esclaves d’investissements non rentables. »

Phil 47 : « Les jeunes qui arrivent dans les fermes sont une chance pour le secteur agricole : ils apportent une nouvelle vision de l’agriculture, qui mérite que l'on y réfléchisse. C’était la même chose quand vous vous êtes installés. Nous devons les accompagner, en les mettant en garde contre la routine. Au contraire, il faut se remettre en question régulièrement sinon, au bout de 15 ans, on n’a plus de souffle pour être réactif et évoluer. En agriculture, tout est encore possible pour les passionnés. »

Retrouvez tous les Paroles de jeunes :
#DevenirAgriculteur, c'est notre vocation !


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous