Biométhane Deux nouveaux sites de biométhane sur le réseau de GRTgaz

Terre-net Média

Situés à Noyen-sur-Seine (Seine-et-marne) et Les Essarts-en-Bocage (Vendée), ces deux nouveaux sites d’injection de biométhane produiront dès cette année un total de 59 millions de kilowattheures/an de gaz renouvelable, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 4 800 logements chauffés au gaz ou 260 bus roulant au gaz.

Digesteurs et silos du site de Moyen-sur-Seine Bassée BiogazDigesteurs et silos du site de Noyen-sur-Seine Bassée Biogaz (©Sebastien Villotte / GRTgaz)

Le projet Bassée Biogaz est porté par Nicolas Brunet, agriculteur à Noyen-sur-Seine et Jaulnes, et le bureau d’études Artaim Conseil. Il produira du biométhane à partir de cultures intermédiaires à vocation énergétique (Cive) et de sous-produits végétaux (pulpes de betteraves issues de silo).

Le projet Bioloie réunit le producteur de canards vendéen Ernest Soulard et le développeur/constructeur/exploitant de méthaniseurs Fonroche Biogaz. Il produira du biométhane à partir d’environ 73 300 tonnes de déchets organiques agricoles et agro-industriels.

Ces projets constituent les deuxième et troisième sites raccordés au réseau de transport de GRTgaz, après celui de Chagny en Saône-et-Loire. À fin décembre 2017, 44 sites de méthanisation injectent du gaz renouvelable dans les réseaux gaziers français.

Les opérateurs de réseaux gaziers ont récemment indiqué qu’il était possible de porter à 30 % la part du gaz renouvelable dans la consommation française en 2030. L’injection de biométhane dans les réseaux de gaz permet à l’ensemble des consommateurs de gaz français (industriels, consommateurs domestiques, stations de gaz naturel carburant) d’accéder à du gaz renouvelable tout en conservant la facilité d’usage du gaz naturel.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous