École Hectar La chambre d'agriculture conteste sa « finalité idéologique »

AFP

La chambre d'agriculture, la FRSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) d'Ile-de-France « s'interrogent sur la finalité idéologique » du projet d'école gratuite d'agriculture dans les Yvelines financée en partie par le milliardaire Xavier Niel, dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP.

L'objectif de cette école baptisée Hectar, qui doit ouvrir en septembre à Lévis-Saint-Nom à 50 km de Paris, est de former « un public adulte en reconversion professionnelle afin d'être salarié agricole ou repreneur » d'exploitation, selon une source proche du dossier. Environ 2 000 personnes seront formées chaque année dans cette école où il existera « tout un écosystème sur place, de startup, d'espaces partenaires, d'espaces d'expérimentation », selon cette source.

« Nous refusons que le renouvellement des générations, enjeu crucial pour l'avenir de notre agriculture familiale, soit la prochaine victime d'une financiarisation à outrance », écrivent la chambre d'agriculture, la Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles (FRSEA) et les Jeunes agriculteurs (JA) d'Ile-de-France dans un communiqué commun. Cette école « constitue un renoncement pour notre agriculture, forte de sa diversité », affirment l'organisme et les deux syndicats qui s'« interrogent sur la finalité idéologique de ce projet ».

Une pétition pour un référendum sur la cause animale avait été lancée début juillet par le fondateur de l'opérateur Free, Xavier Niel, et deux autres patrons de la « tech », Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon, afin d'obtenir notamment la fin de l'élevage en cage et intensif. « Laisser un défenseur du RIP (référendum d'initiative partagée) élevage, aux postures si dogmatiques, former nos futurs agriculteurs est-il compatible avec un enseignement agricole neutre ? », interrogent la chambre d'agriculture et les deux syndicats dans leur communiqué.

Selon le magazine Capital, l'école sera gérée par une société créée pour l'occasion, S4H, au capital de 100 000 euros, détenue à 51 % par Audrey Bourolleau, ancienne conseillère agriculture d'Emmanuel Macron à l'Elysée, et à 49 % par NJJ Exclusive, la société personnelle de Xavier Niel ». Avec une surface qui dépasse les 600 hectares, l'école comportera une cantine de 200 places, des cultures certifiées bio ou encore une laiterie qui produira lait et fromage, selon le mensuel économique.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous