Grippe aviaire Faut-il avoir peur des cas dans les élevages européens ?

Afp

Paris, 18 nov 2014 (AFP) - La contamination de plusieurs élevages de volailles par la grippe aviaire en Europe réveille le souvenir de la psychose suscitée en 2005 par la multiplication des foyers en Asie et sa transmission à l'homme.

Combien d'élevages touchés en Europe, par quel virus ?

Trois élevages ont été touchés en quelques jours, dans le nord-est de l'Allemagne, aux Pays-Bas et en Angleterre, selon l'Organisation mondiale de la santé animale (Oie). Dans ces trois cas, le virus en cause est du « sous-type » H5N8 qui est « hautement pathogène » pour les oiseaux, mais différent du H5N1 qui avait occasionné la psychose de 2005.

Combien existe-t-il de virus de grippe aviaire ?

Les grippes aviaires sont provoquées par une famille de virus dit de "type A" qui comporte une multitude de "sous-types" - dont le plus connu est le A (H5N1) - et qui s'attaque aussi bien aux volailles d'élevage qu'aux oiseaux sauvages. La transmission entre oiseaux se fait généralement par les fientes. Elle est facilitée par les déplacements des oiseaux sauvages et la concentration des animaux dans les élevages en batterie. Certaines souches « hautement pathogènes » provoquent de véritables hécatombes. D'autres sont bénignes.

Quel risque pour l'homme ?

Le risque de transmission à l'homme est limité mais certains virus de grippe aviaire peuvent s'avérer redoutablement dangereux pour lui. C'est le cas du H5N1. Entre 2003 et 2014, ce virus a fait, principalement en Asie, 393 victimes sur 668 cas recensés, soit près de 60 % de cas mortels, selon les décomptes de l'Oms. D'autres virus de grippe aviaire sont au contraire inoffensifs.

Comment la grippe aviaire peut-elle se transmettre à l'homme ?

Les victimes de virus de grippe aviaire sont essentiellement des personnes en contact direct avec des oiseaux d'élevage infectés. Ces animaux sont alors de véritables « bombes à virus », explique le virologue français Bruno Lina. « Quand vous avez des milliers d'oiseaux malades dans le même élevage (...), le lieu est très lourdement contaminé. Le risque de transmission à l'homme est quand on rentre dans ces hangars ou qu'on manipule des animaux morts sans protection », souligne le Pr Lina qui dirige le Centre national de référence de la grippe.

Quel est le danger pour l'homme du virus H5N8 retrouvé dans les élevages européens ?

Selon l'Oms, on ignore si le H5N8 peut contaminer l'être humain mais pour plusieurs spécialistes indépendants, le risque est « très faible, sinon nul ». « Le risque pour la santé humaine est minime et la politique d'abattage va éradiquer le virus des lieux contaminés », estime le virologue britannique Ian Jones (Université de Reading). Pour son collègue James Rudge (London school of hygiene and tropical medicine), « le risque est probablement très faible, voire nul, pour la santé humaine. Le souci principal est l'impact que cela pourra avoir pour l'industrie de la volaille ».

Des virus de grippe aviaire peuvent-ils se transmettre d'homme à homme ?

Le spécialiste de grippe aviaire Colin Butter du Pirbright Institute, institut de recherche britannique sur la santé animale, écarte cette éventualité : « rien ne suggère que le virus puisse se transmettre entre humains ». Pour le Pr Lina, il n'y a pas de transmission inter-humaine car pour l'instant, ces virus ne sont pas « adaptés » à l'homme. Mais un risque de mutation et d'adaptation à l'homme existe, à moyen terme. « Ces virus ont à la fois le potentiel de causer de graves maladies chez l'homme et la capacité de muter sous une forme qui est davantage transmissible d'homme à homme », met d'ailleurs en garde l'Oms. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous