Commerce extérieur Forte hausse de l'excédent agroalimentaire en juillet

AFP

L'excédent des échanges agroalimentaires français s'est fortement accru en juillet par rapport au même mois de 2017, à la faveur d'une hausse des exportations supérieure à celle des importations, indique vendredi le service de statistiques du ministère de l'agriculture.

L'excédent agroalimentaire français a ainsi atteint 686 millions d'euros, en augmentation de 282 millions d'euros par rapport à juillet 2017, du fait d'une hausse des exportations de 402 millions d'euros contre 120 millions pour les importations.

Le solde des échanges de produits agricoles bruts affiche, pour sa part, un excédent de 100 millions d'euros et progresse de 133 millions d'euros par rapport à juillet 2017. Principales raisons de cette progression : la progression des exportations céréalières à destination des pays tiers (hors UE) et la diminution des importations d'oléagineux.

L'excédent commercial en produits transformés progresse quant à lui de 149 millions d'euros sur un an, à 586 millions d'euros, grâce aux exportations notamment de boissons alcoolisées. Les ventes de vins ont ainsi augmenté de 89 millions d'euros sur un an, résultat d'une forte demande des Etats-Unis, premier client en valeur, mais aussi de l'Asie, notamment de Hong Kong et du Japon. Les ventes de spiritueux ont également progressé, de 46 millions d'euros sur un an, portées par une demande asiatique en hausse (Singapour, Hong Kong, Taïwan, Malaisie) et par la croissance des exportations vers les Etats-Unis, premier débouché du cognac français.

Parmi les produits agroalimentaires dont les importations augmentent, on retrouve en premier lieu café et thé transformés, le chocolat et les confiseries.

Le solde des échanges agroalimentaires s'améliore avec l'UE et avec les pays tiers sur un an pour le troisième mois consécutif.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous