Innolea Une nouvelle société de recherche dédiée aux espèces oléo-protéagineuses

Terre-net Média

Contribuer à l’amélioration des plantes de colza et de tournesol, telle est la mission d'Innolea. Inaugurée le 2 octobre dernier, cette nouvelle société regroupe les activités de recherche en génétique et génomique végétale conduites initialement par Biogemma sur les espèces oléagineuses.

« Depuis le 1er janvier 2019, les activités de recherche en génétique et génomique végétale initialement conduites par la société Biogemma sur les espèces oléagineuses ont été regroupées au sein d’une nouvelle société, Innolea, fédérant trois acteurs français majeurs de l’obtention variétale oléo-protéagineuse, Euralis Semences, Limagrain, RAGT Semences, et le fonds d’innovation des huiles et protéines végétales porté par Sofiprotéol », présentent les quatre actionnaires dans un communiqué commun.

La mission d'Innolea : « contribuer à l'amélioration des plantes de colza et de tournesol en favorisant notamment leur adaptation à des conditions environnementales stressantes. Pour cela, nos travaux visent à identifier et à évaluer les caractères génétiques favorables et à développer les outils permettant de les valoriser. Notre recherche porte notamment sur l’exploration de la diversité génétique naturelle présente dans ces deux espèces ainsi que celles qui leur sont proches », explique l'entreprise. 

Inaugurée le 2 octobre dernier, Innolea « s’appuie sur des équipes expérimentées et des savoir-faire développés depuis plus de 20 ans dans le cadre de Biogemma et bénéficie de l’ensemble des équipements du site de Mondonville (Haute-Garonne), désormais siège social de l’entreprise, ainsi que des supports des entreprises actionnaires ». Sa direction est confiée à Bruno Grèzes-Besset, précédemment coordonnateur recherche chez Biogemma, sous la présidence de Jean-Marc Ferullo, directeur de la recherche chez Euralis Semences.

« La filière huile et protéine française et les semenciers réaffirment à travers cette nouvelle société leur volonté d’une recherche compétitive en génomique appliquée et en prébreeding. Ces connaissances de pointe permettront à terme de proposer au marché français des nouvelles variétés présentant des qualités agronomiques améliorées, en particulier la résistance des plantes aux maladies et aux ravageurs des cultures. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous