Echanges commerciaux avec le Mercosur L'UE chiffre à 4 milliards les droits de douane annuels vers le Mercosur

AFP

Strasbourg, 10 mai 2016 (AFP) - Les exportateurs de l'Union européenne vers les pays du Mercosur paient 4 milliards d'euros par an en droits de douane, a indiqué mardi la Commission européenne lors d'un débat à Strasbourg sur les négociations en vue d'un accord de libre-échange entre les deux blocs régionaux.

Le Mercosur est « un marché très attrayant » mais « toujours sujet à d'importants droits et frais de douane », a souligné la commissaire européenne au commerce Cecilia Malmström, invitée par les parlementaires européens à s'exprimer sur la reprise des négociations entre l'UE et le bloc sud-américain. Les exportateurs européens paient 4 milliards d'euros par an en droits de douane, « qui pourraient en gros être éliminés avec un (accord) ambitieux », a affirmé la commissaire.

Un échange d'offres entre les négociateurs des deux entités est attendu dans la semaine, comme annoncé début avril, une nouvelle et importante étape après la réouverture en 2010 des négociations en vue d'un traité de libre-échange. « Nous sommes en train de faire les derniers ajustements dans les formulations finales, les dernières vérifications auprès des Etats membres », a rapporté Cecilia Malmström. Selon des sources diplomatiques, l'échange d'offres se ferait mercredi. Le calendrier des négociations sera déterminé une fois les offres analysées par les deux parties, a noté Mme Malmström.

Face à l'inquiétude des parlementaires concernant la place des produits agricoles dans les négociations, qui fait écho à celle déjà exprimée d'une vingtaine de ministres de l'agriculture de l'UE, la Suédoise s'est voulue rassurante. « Nous sommes très conscients de la crise du secteur agricole mais il faut avoir les bons chiffres », a-t-elle nuancé, évoquant un excédent commercial pour la viande porcine et les produits laitiers.

« 60 % de nos importations agricoles depuis le Mercosur sont du soja et de la nourriture pour animaux, un accord de libre-échange supprimerait les droits de douane », a-t-elle soutenu.

Les résultats de l'analyse d'impact sur le secteur agricole demandée par le commissaire européen en charge de l'agriculture sont attendus à l'automne, a encore précisé Cecilia Malmström.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous