Crise porcine la Coordination Rurale dénonce la "fuite en avant" de Paris

AFP

La Coordination rurale a qualifié jeudi 29 janvier 2004 de "fuite en avant" le plan de 15 millions d'euros annoncé par le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard pour contribuer à la réduction des problèmes structurels de la filière porcine en France.

"Le plan d'action (...) présenté à Hervé Gaymard n'est qu'une fuite en avant", a déploré le syndicat agricole basé à Auch dans un communiqué. "Les producteurs attendaient un traitement immédiat de leurs problèmes avec un plan énergique de désendettement et d'allègement des charges. Ils voient arriver (...) une enveloppe pour la cessation d'activité mais aussi une cotisation volontaire obligatoire et la perspective d'une inutile mais coûteuse qualification de leur exploitation", poursuit la Coordination.

"En réalité, c'est du gouvernement que dépend l'avenir des éleveurs : il doit faire entendre à la Commission européenne la voix de la raison pour qu'elle régule efficacement l'offre européenne dans une logique de préférence communautaire et harmonise les charges intraeuropéennes", conclut le texte.

Le plan prévoit notamment d'améliorer les circuits de la commercialisation de la filière, tant en France que pour l'exportation, grâce à la réduction des groupements de producteurs. Ces groupements seront en outre encouragés à abonder des caisses de régulation permettant d'aider à stabiliser le marché en cas de crise. De plus, un dispositif d'aide à la cessation d'activités permettra d'accompagner les éleveurs qui souhaitent se reconvertir.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous