Légumes bio Le géant espagnol Anecoop se lance dans la production en France

Afp

Paris, 15 juil 2014 (AFP) - Déjà très présents sur les étals français, les producteurs espagnols souhaitent maintenant passer à l'étape supérieure : produire en France des légumes en agriculture biologique.

Anecoop, qui se présente comme le numéro un espagnol des fruits et légumes, a annoncé mardi se lancer sur ce marché. « On monte sur la France la filiale bio du groupe, on prévoit un démarrage cet été » avec les légumes « ratatouille » (courgettes, aubergines, poivrons) et le concombre, a annoncé à l'Afp Jean-Luc Angles, directeur commercial d'Anecoop en France. « Je pense que c'est la première fois qu'une entreprise espagnole du secteur s'installe en France », a-t-il poursuivi.

L'union de coopératives espère nouer des partenariats avec des producteurs français. « Mais si on n'en trouve pas, ce seront des producteurs espagnols qu'on viendra installer en France », a-t-il indiqué.

L'objectif est clair pour Anecoop : réussir à garder les clients français toute l'année, même pendant la période estivale de cœur de production où les consommateurs optent plus volontiers pour des produits tricolores.

Pour l'heure, le groupe ne s'est pas fixé d'objectifs de production mais compte bien d'ici trois ans vendre pour 5 millions d'euros de légumes bio produits en France, soit un tiers des 15 millions de chiffre d'affaires que le groupe réalise actuellement sur ce segment dans l'Hexagone.

A entendre les réguliers cris de colère des maraîchers français contre la concurrence à bas prix des produits espagnols - qui bénéficient notamment d'un coût du travail plus bas - il sera probablement ardu pour Anecoop de trouver des agriculteurs français prêts à vendre sous marque espagnole (marque Bouquet pour Anecoop).

Mardi, le ministre français de l'Agriculture Stéphane Le Foll s'est d'ailleurs emparé du sujet. Et il a promis devant les députés « une campagne de promotion financée par l'Etat à hauteur de 200.000 euros » pour « promouvoir la production française ». Car les fruits et légumes français, en particulier les pêches/nectarines et abricots, connaissent une situation particulièrement critique ces dernières semaines avec des prix bas en raison de l'afflux de production venant de toutes les régions.

Anecoop a réalisé sur 2012-2013 un chiffre d'affaires de 593 millions d'euros. La France est son premier pays d'exportation et pèse 120 millions de chiffre d'affaires.

L'inventeur de la pastèque sans pépin ou du kaki qui se mange comme une pomme est d'ailleurs fier d'avoir su saisir le marché de la pêche plate en France face à une production française encore très réduite. Selon les chiffres d'Anecoop, l'Espagne fournit 90 % des pêches plates vendues en France.

Sur les fruits et légumes bio, plus de 60 % des produits vendus sont d'origine française, selon l'Agence Bio, 20 % d'origine européenne et le reste est importé de plus loin. Le nombre d'hectares dédiés à la production de légumes bio a également augmenté de 8 % en 2013 à environ 15.200 hectares.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous