Fermes expérimentales Le réseau Digifermes s'étoffe avec cinq nouvelles exploitations

Terre-net Média

Lors de la foire de Châlons, cinq nouvelles fermes ont été labellisées « Digifermes ». Le réseau compte désormais 13 fermes ayant pour mission d'accompagner les agriculteurs dans la mise en œuvre des technologies du numérique.

Agriculture connectéeCes fermes expérimentales représentent des vitrines des innovations technologiques et numériques en agriculture. (©Fotolia/Bits and Splits)

Cinq nouvelles fermes expérimentales ont été labellisées « Digifermes » par Arvalis-Institut du végétal, en partenariat avec l'Idele, l'ITB, Terres Inovia et l'Actalors de la foire de Châlons le 4 septembre 2018. Leur objectif : « accompagner les agriculteurs dans la mise en œuvre des technologies du numérique en testant les outils connectés en conditions réelles pour permettre aux producteurs d'allier compétitivité, respect de l'environnement et meilleures conditions d'exercice du métier », présente Arvalis-Institut du végétal.

Le réseau s'étoffe donc avec deux fermes expérimentales viticoles, une en élevage de bovins allaitants et deux en grandes cultures :

  • Le domaine viticole expérimental de Plumecoq, soutenu par le CIVC - Comité Champagne et situé à proximité d'Épernay (51). Parmi les sujets d'études : « le développement de la robotique pour limiter l'exposition des opérateurs aux produits phytosanitaires, mais aussi la mise en œuvre de pratiques alternatives au désherbage chimique, etc ».
  • Vinnopole Sud-Ouest, géré par la Maison des vins de Gaillac et l'Institut français du vin. Le domaine, localisé entre Albi et Toulouse (81), cherche notamment à « développer et valider des innovations technologiques, comme l'utilisation de l'imagerie radar pour estimer les rendements viticoles, ... ».
  • La ferme expérimentale des Établières, située à la Roche-sur-Yon (85). Elle est spécialisée dans l'engraissement et la conduite du troupeau bovin allaitant. La ferme «  s'appuie sur de nombreux outils technologiques comme des clôtures connectées, des bascules avec lecture des boucles électroniques, ... pour tester et produire des références pour les agriculteurs ».
  • La ferme agro-écologie 3.0, située près d'Amiens (80). Elle est née d'une collaboration entre un agriculteur, Agro-Transfert ressources et territoires (structure de R&D) et la Chambre d'agriculture de la Somme. Son rôle : « être la vitrine permanente des innovations technologiques et numérique en accueillant les expérimentations de prototypes qui répondent aux enjeux de bioéconomie, fertilité des sols et réduction des produits phytosanitaires ».
  • La ferme de Pusignan, soutenue par le Centre régional d'expérimentation agricole de Saint-Exupéry. Située près de Lyon (69), la ferme travaille notamment « l'objectif d'un semis en diamant de maïs semences et la gestion intégralement informatisée des ressources en eau ».

Ces cinq fermes expérimentales viennent rejoindre les huit autres du réseau. Parmi elles : la station de Boigneville (91) en grandes cultures et de Saint-Hilaire-en-Woëvre (55) en polyculture-élevage, gérées par Arvalis, la ferme expérimentale de Derval (44)  en bovins lait, gérée par la Chambre d'agriculture des Pays de la Loire, la ferme de Miermaigne (28) en grandes cultures gérée par la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir, la ferme du Mourier (87) en production ovine gérée par le CIIRPO, la station expérimentale du Rheu (35) en veaux de boucherie gérée par l’Agesem et l’Institut de l’élevage, la station nationale d'expérimentation de Romillé (35) en production porcine, gérée par l’Ifip - Institut du Porc et Terralab à Reims en grandes cultures, pilotée par Terrasolis.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous