Jeunes agriculteurs Le syndicat suggère une mention « sans glyphosate » pour valoriser les produits

AFP

Un responsable du syndicat Jeunes agriculteurs (JA) a suggéré de mentionner à terme l'absence de glyphosate dans les produits concernés pour les valoriser, lors d'une audition jeudi à l'Assemblée nationale sur la stratégie de la France pour sortir de cet herbicide controversé.

Mathieu Beaudoin, vice-président des JA, a proposé, « dès l'instant où on a des pays étrangers où ils peuvent toujours produire avec ce produit là, que le consommateur sache que s'il achète tel produit bio ou non-bio, untel il y a du glyphosate et pas l'autre, de mettre ça en avant pour le consommateur aussi ».

Le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé fin 2017 la sortie de la France de l'usage de cet herbicide controversé dans les trois ans, contre cinq ans pour les autres pays européens. Il a toutefois mis un peu d'eau dans son vin, fin janvier, estimant qu'on n'y arriverait pas à 100 % dans les trois ans.

Mathieu Beaudoin, qui a souligné la «  concurrence déloyale » que cette différence de réglementation causerait, au moins pendant deux ans, a estimé qu'il fallait que le surcoût induit incombe également aux consommateurs. « On l'entend, dans le débat public, tout le monde ne veut plus de glyphosate. Mais il ne faut pas que ce ne soit que l'agriculteur qui paie, il faut que ce soit tout le monde qui le paie. Ce n'est pas à nous de prendre en charge l'arrêt du glyphosate », a ainsi déclaré Mathieu Beaudoin.

Il a souligné la situation économiquement fragile d'une majorité d'agriculteurs, évoquant des revenus compris depuis plusieurs années « entre 300 et 600 euros par mois » en moyenne, en fonction des années. « Il y a une baisse de revenu des agriculteurs, des charges en plus, donc quid, après, de la ferme France, qu'est-ce qui va advenir des agriculteurs, est-ce qu'ils seront encore là demain ou pas ? », s'est interrogé le responsable syndical.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous