Zones agricoles défavorisées Le Tarn-et-Garonne, « département mort »

AFP

Les agriculteurs protestant contre une réforme européenne des zones défavorisées bloquent mercredi les principaux axes routiers du Tarn-et-Garonne, épicentre du mouvement, pour en faire un « département mort », ont constaté des journalistes de l'AFP.

« Les agriculteurs ayant bloqué les principaux ronds-point du département, il est très fortement conseillé de ne pas prendre son véhicule », a indiqué la préfecture, qui a interdit la circulation des poids-lourds de plus de 7,5 tonnes.

A Caussade, une trentaine de tracteurs ont entièrement obstrué les deux gros ronds points, déchargeant des bottes de foin, d'ail et des palettes pour y mettre le feu et se réchauffer, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les agriculteurs, « ce sont des mal-aimés parce qu'ils ont les pieds dans la boue, parce que les bêtes ça pue ! En France, on les assassine avec toutes ces normes, ils travaillent comme des forçats pour des salaires de misère », a déclaré Nathalie Jolly, conductrice de transport scolaire, belle-mère d'agriculteur, venue les soutenir sur le barrage de Caussade.

Même situation à Lauzerte à l'autre bout du département, où 80 % des agriculteurs seraient privés de l'aide européenne aux zones défavorisées. « On a toujours été en zones défavorisées : on n'a que des cailloux, à part de l'herbe pour les bêtes, on ne peut rien y faire. On ne comprend pas pourquoi on nous sort de ces zones défavorisées aujourd'hui », explique à l'AFP Christian Couderc, éleveur à Toufailles. L'ensemble des services de transport scolaire a été annulé pour la journée de mercredi en raison des importantes perturbations.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous