Alimentation animale Les fabricants d'aliment du bétail confrontés à une forte baisse de l’activité

Terre-net Média

Les fabricants d’aliment pour animaux devraient enregistrer en 2016 une baisse sans précédent, en lien direct avec les difficultés rencontrées dans la quasi totalité des filières animales.

L'activité de fabrication d'aliment baisse sur un an de -10% en bovin, -3,4% en volailles et -3% en porc.L'activité de fabrication d'aliment baisse sur un an de 10 % en bovin, 3,4 % en volailles et 3 % en porc. (©Coop de France / SNIA)

Sur les huit premiers mois de l’année 2016, la production d’aliment du bétail a diminué de 700 000 tonnes par rapport à la même période en 2015 (- 5,3 %). Si cette tendance se confirme, 2016 pourrait enregistrer une production d’environ 20 millions de tonnes, soit près d’1 million de tonnes de moins qu’en 2015.

Cette situation dégradée aura un impact sur le tissu des entreprises de nutrition animale dont la restructuration continue pourrait s’accélérer, fragilisant l’emploi dans le secteur.

Dans un communiqué, Coop de France NA et le SNIA (syndicat de la nutrition animale), assurent qu'« en dépit de ce contexte très difficile, les entreprises de nutrition animale continueront de tout mettre en oeuvre pour accompagner les éleveurs en renforçant leur compétitivité et plus globalement pour créer de la valeur aux côtés de l’ensemble de leurs partenaires des filières animales en répondant aux attentes des différents marchés ».

Selon eux, les démarches qu’ils ont initiées depuis plusieurs années en matière de sécurité sanitaire (certification Oqualim) et plus récemment en termes de responsabilité sociale et environnementale (Duralim) contribuent à accroître la valeur perçue par les opérateurs d’aval et les consommateurs.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous