Équarrissage Les industriels menacent de faire payer l'addition aux éleveurs

Agra Presse

Furieux de ne pas avoir réussi jusqu'ici à obtenir des pouvoirs publics la mise en place d'un "pied de facture" permettant de répercuter mécaniquement vers l'aval le coût de la nouvelle taxe d'équarrissage à compter du 1er janvier 2004, les industriels de la viande lancent un avertissement : le montant des surcoûts sera retenu sur le prix des animaux achetés aux éleveurs.

Dans un communiqué commun, les abatteurs et industriels de la viande (FNCBV, FNEAP, FNICGV, FIA, SNCP, SNIV) chiffrent ce surcoût à 15 centimes d'euro par kilo-carcasse bovine ou ovine vendu en France ; 1,5 à 3 centimes d'euro pour les volailles, et plus de 2 centimes d'euro pour le porc. Pour un bovin, la ponction pourrait atteindre 45 euros par animal, en additionnant l'impact économique de la nouvelle taxe, les surcoûts de l'enlèvement des déchets bas risque et l'impact sur les tarifs à l'exportation, précisent les professionnels. L'organisation immédiate d'une table ronde est demandée.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous