Lubrizol Les opérations pour enlever les 160 fûts endommagés pourraient débuter le 17/10

AFP

Les opérations pour enlever les 160 fûts endommagés du site de Lubrizol à Rouen pourraient débuter le 17 octobre après l'installation d'un équipement spécial permettant leur manipulation en sécurité, ont annoncé mardi les autorités.

« Les travaux préparatoires à l'installation de l'équipement provisoire de  confinement se poursuivent. Il doit être installé à partir du 17. Les travaux  pourront ensuite commencer », a expliqué le préfet Pierre-André Durand lors de la conférence de presse quasi quotidienne sur les suites de l'incendie du 26 septembre de l'usine chimique. Selon Patrick Berg, directeur régional de la Dreal (direction de  l'environnement), la construction de cet équipement provisoire a commencé en début de semaine.

Après l'incendie environ 1 000 fûts toujours présents sur le site étaient endommagés, dont 160 de façon plus importante. Ces 160 fûts contiennent un agent chimique qui, « lorsqu'il est chauffé de manière excessive », est susceptible « de se décomposer et émettre du mercaptan ou de l'hydrogène sulfuré », précise Patrick Berg. Interrogé sur la durée de l'opération pour évacuer ces 160 fûts, Patrick Berg a répondu que le processus serait « long » car il devra se réaliser « fût par fût ». « Il n'y a pas de manipulation tant que les conditions de manipulation en sécurité ne sont pas réunies et on donnera le feu vert à l'exploitant avant de commencer à les manipuler », a-t-il prévenu. Concernant les fûts vides présents sur le site, les enlèvements ont déjà débuté, selon la même source.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous