Congés, maladie, formation Les services du remplacement passent au 2.0

Terre-net Média

Avec 13.000 employés et près de 80.000 missions chaque année, le remplacement d’agriculteurs est une branche d’activité à part entière en zone rurale. Pour être plus performant, il se dote du progiciel "Demeter" et diffuse auprès de ses adhérents un "serious game" pour faciliter le recrutement des remplacements.

Tracteur Massey La professionnalisation croissante des activités du Service de remplacement passe par une meilleure définition des besoins de ses adhérents et du profil des candidats à recruter pour chacune des missions à remplir.(©Terre-net Média)Le service de remplacement (SR) est devenu une agence pour l’emploi où 100 % des inscrits trouvent du travail ! Avec un développement de son activité de 3,5 % par an, ses organisateurs ont décidé de professionnaliser le recrutement des remplaçants d’agriculteurs et de leurs salariés au fait des nouvelles technologiques. Comme leurs aînés avec le minitel il y a vingt ans, Internet et le 2.0 n’ont plus de secret pour la nouvelle génération de paysans.

Jeudi 6 février, Julien Valentin, président du SR, a annoncé que l’organisation se dote du progiciel Demeter pour réaliser toutes les démarches inhérentes à l’embauche et à la gestion des 13.000 employés recensés et leurs 80.000 missions effectuées sur l’ensemble du territoire national. Connecté aux services sociaux et de protection sociale, cet outil « satisfera toutes les demandes de l’employeur, de la pré-déclaration d’embauche au règlement des salaires sans oublier le calcul des charges sociales et la déclaration des salariés auprès de la Msa. »

Avec ce progiciel, le Service de remplacement sera en mesure de faire face à la croissance annuelle de son activité de 3,5 %. Les agriculteurs ont de plus en plus recours à ses services alors qu’ils sont moins nombreux que leurs aînés. Les jeunes agriculteurs aspirent en effet de plus en plus à une meilleure qualité de vie avec moins d’astreintes.

Réalisation d'un "serious game"

La professionnalisation croissante des activités du Service de remplacement passe aussi par une meilleure définition des besoins de ses adhérents et du profil des candidats à recruter pour chacune des missions à remplir. En jeu, la confiance de l’agriculteur envers le SR pour l’inciter à faire régulièrement appel à ses services.

Un "serious game" rendra justement « plus efficace la pratique du remplacement et améliorera la qualité des échanges entre l’adhérent et l’agent de remplacement ». « En s’inscrivant dans une démarche ludique, l’adhérent sera en mesure de définir quels sont ses besoins et quelles informations il devra donner à son remplaçant pour que son exploitation soit gérée au mieux durant son absence ».

Implanté dans tous les départements, le Service de remplacement se donne par ailleurs pour mission d’être un organisme de services de proximité pluri-compétent pour maintenir ou développer la vie sociale en zone rurale. Par exemple, il signera au Salon international de l’Agriculture, avec le ministère de l’Intérieur et les syndicats départementaux contre l’incendie et de secours, une convention sur le remplacement des agriculteurs durant leur formation de sapeur-pompier volontaire.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous