; Accord entre McCain et le Gappi pour les contrats pommes de terre

Pommes de terre pour l'industrie McCain prévoit une augmentation moyenne de 20 % des prix de contrat

Terre-net Média

À l'occasion de son assemblée générale, le Groupement général des producteurs de pommes de terre pour l'industrie (Gappi) a annoncé la conclusion d'un accord avec McCain, avec de nouvelles bases de contractualisation sur la saison 2022-2023. L'entreprise canadienne met également en place un contrat spécifique en agriculture de régénération.

« Dans un contexte de forte inflation et d’augmentation du coût de production pour les agriculteurs (lié en particulier à l’augmentation des prix de l’énergie et des intrants), McCain et le Gappi ont entériné une augmentation moyenne de 20 % des prix des contrats. En allant au-delà de la simple couverture de la hausse des coûts de production, McCain entend ainsi réaffirmer son soutien aux producteurs de pommes de terre pour l'industrie dans la durée », estiment les deux partenaires dans un communiqué commun. 

Renforcer la relation de confiance

Parmi les 800 agriculteurs français (Hauts-de-France et Grand-Est) partenaires de McCain, « plus de 80 % travaillent avec l'entreprise depuis plus de 10 ans et 70 % des agriculteurs travaillent exclusivement avec McCain. Pour valoriser cette « relation de confiance », l'entreprise canadienne a décidé de « rétablir la prime d'exclusivité sur la base du contrat annuel ».

« Pour assurer la sécurité de son approvisionnement à moyen terme et contribuer à la solidité financière des exploitations agricoles, McCain a mis en place depuis plus de 10 ans avec le Gappi, le système de contractualisation pluriannuelle. Dans un contexte d’évolution des coûts de production, McCain fait le choix de récompenser les agriculteurs engagés dans la durée par la revalorisation des contrats pluriannuels déjà signés, avec une indexation supérieure à la base annuelle. Une nouvelle méthode de calcul sera ainsi mise en place : elle intégrera l’évolution du coût de production, comme pour le contrat annuel, et une valorisation complémentaire à la tonne. »  

Encourager l'agriculture de régénération   

McCain s'est également engagé en 2021 pour l'agriculture de régénération. Objectif : « remettre le sol, premier outil de travail des agriculteurs, au cœur du système de production » alors que « les aléas climatiques majeurs pèsent de plus en plus sur l'ensemble de la filière ». L'entreprise entend mobiliser l'ensemble de ses agriculteurs partenaires autour de cette question d'ici 2030.

Dans ce cadre, McCain a lancé, pour la première fois et sur une base volontaire, « un contrat dédié à l'agriculture de régénération » via « la mise en place de pratiques spécifiques : usage des couverts végétaux, rotation longue des cultures, recours à un outil d’aide à la décision, etc. ». Cela s'inscrit dans « une démarche d'amélioration continue ». « En plus d’un accompagnement accru sur le terrain par l’équipe agronomique de McCain et les experts de l’initiative "Sols Vivants" de l’ONG Earthworm, les agriculteurs bénéficieront via ce nouveau contrat d’un engagement de long terme de 6 ans (contre 3 ans pour les contrats pluriannuels classiques), ainsi que d’une prime de revalorisation ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média