Tereos Nouvelle tentative d'apaisement chez Tereos

AFP

Après une première médiation ratée, les sages de la coopération agricole tentent une nouvelle fois de résoudre le conflit qui oppose depuis de nombreux mois Tereos, premier sucrier français et fleuron de l'agroalimentaire, et une partie de ses coopérateurs.

Dans une lettre adressée au président du Conseil de surveillance François Leroux le 20 novembre et rendue publique vendredi, le Haut Conseil à la coopération agricole (HCCA), demande à Tereos d'examiner la demande d'assemblée générale extraordinaire formulée par une partie de ses coopérateurs.

Le président de l'autorité morale du secteur, Henri Nallet, avait échoué lors d'une première tentative de médiation entre Tereos et trois betteraviers frondeurs, exclus du conseil de surveillance pour avoir contesté la stratégie financière du groupe. Ces derniers réclament, via une pétition qui réunit selon eux plus de 2 500 des 12 000 planteurs de betteraves de Tereos, une assemblée générale pour nommer un nouveau conseil de surveillance, dès décembre prochain, conformément aux statuts de l'établissement coopératif. À l'heure actuelle, seul un tiers de ce conseil de surveillance doit être réélu en juin prochain, lors de la prochaine assemblée générale plénière.

Dans sa lettre, la direction du HCCA demande « aux deux parties du conflit d'en sortir le plus rapidement possible », notamment en choisissant « d'un commun accord un tiers de confiance qui vérifie que les signataires de la demande d'AG sont bien adhérents à Tereos » et, si le nombre de demandes requis est atteint, de convoquer sous un mois une assemblée générale. « Si les conditions sont réunies, il n'y a aucun problème, on va directement organiser une assemblée générale, personne chez Tereos n'a peur d'un vote », a déclaré à l'AFP un porte-parole de Tereos, qui affirme que la pétition « n'a pas été présentée » au groupe.

De son côté, le HCCCA, « gardien des principes coopératifs », indique avoir reçu 2 598 demandes de convocation d'une assemblée générale de Tereos, mais estime n'avoir « pas la possibilité de vérifier la qualité des signataires ni le pouvoir d'imposer la tenue d'une AG ».

« Des élections sans opposition » 

« Dans un souci d'apaisement », Henri Nallet a également indiqué vendredi avoir demandé au responsable de la section juridique du HCCA, Samuel Crevel, de lui remettre sa démission, en raison de sa qualité d'avocat de Tereos, selon un communiqué du HCCA. La lettre du HCCA à François Leroux, datée du 20 novembre, est intervenue de manière presque concomitante avec une procédure beaucoup plus musclée des coopérateurs frondeurs : le 22 novembre, ils ont engagé une procédure en référé devant le tribunal de Saint-Quentin (Aisne) lors de laquelle ils ont réclamé que soit suspendue leur exclusion. Si l'Assemblée générale qu'ils réclament « se tient en l'absence de nos clients, elle n'a évidemment aucun intérêt, car ça revient à convoquer des élections générales sans l'opposition », a déclaré à l'AFP Thibault Guillemin, avocat des trois coopérateurs exclus du conseil de surveillance et également des 70 conseillers de région démissionnaires (sur 172), représentant 7 500 des 12 000 coopérateurs et cinq usines sucrières du Nord.

La décision du tribunal a été mise en délibéré au 20 décembre prochain. Mais avant cela, le groupe Tereos va tenter de calmer un peu le jeu en convoquant dès la semaine prochaine des élections régionales afin de pourvoir les mandats de Conseillers de Région laissés vacants par les démissions intervenues en juillet dernier. La direction du Conseil de surveillance affirme que certains conseillers de région démissionnaires vont « se présenter de nouveau» et veut croire que le vote « va rassembler les opérateurs et clore une période de troubles ». « Les élections que demandent mes clients et un cinquième des actionnaires de cette coopérative, c'est une élection avec comme ordre du jour le renouvellement de la gouvernance de Tereos », souligne pour sa part Me Guillemin, relativisant la portée du scrutin organisé de lundi à mercredi prochain.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous