Agroalimentaire Pas de reprise claire en 2015 à cause de la guerre des prix

Afp

Paris, 2 avr 2015 (AFP) - Les industriels de l'agroalimentaire ne voient pas de signal clair de reprise en 2015 et souhaitent développer l'exportation alors que les relations avec les enseignes de la grande distribution restent tendues en période de guerre des prix « mortifère ».

« Aujourd'hui, les entreprises sont plus en mode survie qu'en développement », a souligné le président de l'Association des industries agroalimentaires (Ania), Jean-Philippe Girard, jeudi lors d'une conférence de presse. Les ventes de l'industrie agroalimentaire ont encore connu un recul en 2014 de 0,8 % à 157,6 millions.

« Chaque année, près d'une entreprise par jour dépose le bilan », a souligné Jean-Philippe Girard en pointant les 273 défaillances d'entreprises qui ont touché le secteur en 2014, sur un total de 15.789 entreprises.

En cause, la guerre des prix menée par les enseignes de la grande distribution qui font dire au président de l'Ania qu'il est « nécessaire aujourd'hui de repenser le cadre de nos relations commerciales » avec ces clients et de cesser une « guerre des prix mortifère ». « Nos clients disent que le prix des matières premières a baissé, alors que les prix à la production restent à un niveau très élevé », explique Jean-Philippe Girard. Mais si le prix des matières premières a « en effet baissé (...), il reste à un niveau très élevé par rapport à il y a 5 ou 10 ans ».

Pour rebondir, l'Ania espère être mieux accompagnée par l'Etat. Elle s'oppose ainsi à l'étiquetage nutritionnel qui « stigmatiserait tous les produits français ». Mais elle lui demande également de « simplifier les démarches des entreprises en France comme à l'exportation ». L'exportation semble en effet une porte de sortie intéressante pour le secteur, mais celui-ci est constitué à 97 % de Pme, qui n'ont pas la taille critique pour se lancer seules.

Pour le président de l'Ania, « il faut s'inscrire dans un projet de rapprochement entre les entreprises pour réussir le défi de l'exportation en ayant une taille suffisante. Mais, on a besoin du politique pour avancer et se repositionner ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous