Agrogenerations Perte nette de 13 millions d'euros en 2017 mais meilleures perspectives en 2018

AFP

Le groupe français Agrogeneration, qui cultive céréales et oléagineux en Ukraine, a subi une perte nette de 13 millions d'euros en 2017 dans un contexte de prix bas et de mauvaises conditions climatiques.

C'est un nouveau plongeon pour la perte nette du groupe, qui avait été réduite à 888 000 euros en 2016 contre 7,9 millions d'euros en 2015. Le chiffre d'affaires a également reculé l'an dernier, de 10 % à 54,2 millions d'euros. Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a pour sa part été divisé de près de moitié, à 9 millions d'euros contre 19,3 millions en 2016, mais le groupe prévoit de revenir cette année au niveau de 2016. « Nous avons eu un très bon climat au printemps 2017, et la récolte de blé d'hiver a été réussie », a expliqué à l'AFP Pierre Danon, vice-président du conseil d'administration. Mais « il n'a pas plu du tout en juillet, août et septembre, et les récoltes d'octobre ont beaucoup souffert », ajoute-t-il.

Le premier trimestre 2018 s'est en revanche révélé « très positif », avec une remontée des cours des matières premières agricoles, souligne toutefois Pierre Danon. Agrogeneration, qui a fait en 2016 l'acquisition de plusieurs silos de stockage, a ainsi pu stocker ses céréales et les vendre à bon prix début 2018. « On attendait ça depuis 4 ou 5 ans, c'est une des raisons pour lesquelles je suis très optimiste pour 2018 », assure Pierre Danon. De plus, le groupe a réussi à trouver les fonds pour ensemencer et fertiliser ses terres ukrainiennes, et les cultures de blé et d'orge d'hiver se sont bien déroulées : « normalement on attend de bonnes récoltes », assure Pierre Danon. En 2017, AgroGeneration a produit 359 200 tonnes de céréales et d'oléagineux contre 387 200 en 2016.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Chargement des commentaires


Contenu pour vous