Sondage Près de 60 % des agriculteurs demandent de l'aide pendant la moisson

Terre-net Média

Moisson rime généralement avec convivialité mais aussi avec travail intense. C'est pourquoi, près de 60 % des agriculteurs demandent de l'aide pendant la moisson à des proches, des saisonniers ou des stagiaires selon un sondage publié sur Terre-net.

Agriculteurs dans un champ Différentes solutions permettent aux agriculteurs de recruter une main d'œuvre ponctuelle comme le Tesa ou le prêt de salarié. (©Fotolia/Budimir Jetvic)

En été, la moisson représente une période de travail chargée en agriculture. La tendance chaleur et ciel bleu de cette campagne (dans de nombreuses régions françaises) est assez exceptionnelle. En général, il faut aller vite pour récolter les cultures avant que de potentielles précipitations ne viennent altérer leur qualité.

42,7 % des agriculteurs demandent donc de l'aide à leur famille ou leurs amis selon un sondage publié sur Terre-net du 24 au 31 juillet 2018. Ces derniers mettent généralement à profit leurs vacances pour travailler sur l'exploitation et partager ces moments de convivialité. 11,7 % des agriculteurs font appel à un (ou des) saisonnier(s) et  3,5 % à un (ou des) stagiaire(s)/apprenti(s). 42,1 % des agriculteurs déclarent ne pas avoir besoin d'aide, ils sont assez nombreux à travailler sur l'exploitation ou bien ont recours à une ETA (entreprise de travaux agricoles).

L'automne, aussi, peut s'avérer être une période de travail intense entre semis des cultures d'hiver, récolte des tournesols, maïs (fourrage, grain), etc. Et à l'inverse de l'été, la famille ou les amis sont généralement moins disponibles : rentrée scolaire, universitaire ou au travail... Certaines solutions permettent alors de recourir à une main d'œuvre ponctuelle comme le Tesa (titre emploi simplifié agricole), proposé par la MSA. Ce système cible généralement des exploitations agricoles qui ne disposent pas de logiciel de paie ou qui n'ont pas recours à un tiers déclarant pour les déclarations sociales. Autre solution envisageable : solliciter le salarié d'une autre exploitation agricole pour une période donnée, à condition de respecter certaines règles. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous